«Notre projet, le meilleur pour New York et Paris»

le
0
INTERVIEW - Les Américains Nasdaq OMX et IntercontinentalExchange (ICE) ont lancé une contre-offre sur Nyse Euronext, proposant une prime de 19% sur l'offre initiale de Deutsche Börse . Les deux PDG répondent aux questions du Figaro .

LE FIGARO. - Votre offre sur Nyse Euronext éviterait que la fameuse Bourse de New York tombe dans l'escarcelle de Francfort. Mais en quoi est-elle meilleure pour la place de Paris ?

Bob GREIFELD (PDG de Nasdaq OMX). - Notre projet est à la fois meilleur pour New York et pour Paris. Il suffit de regarder ce que nous avons fait de notre mariage avec OMX (qui regroupe les Bourses des pays scandinaves et baltiques) et de le comparer à ce qui s'est produit avec la transaction entre le New York Stock Exchange (Nyse) et Euronext.

Nous avons consolidé Stockholm comme centre financier. Nous y avons construit une infrastructure et une plate-forme qui attire les investisseurs basés à Londres et ailleurs dans le monde. Les opérateurs et autorités locales le reconnaissent. En revanche, Nyse Euronext est parti du principe que Londres était le centre des activités financières et qu'il était inévitable que tout y soit centralisé. On voit aujourd'hui qu'Euronext est en train d'être

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant