« Notre maison sera plus grande en Ardèche »

le , mis à jour à 08:48
6
« Notre maison sera plus grande en Ardèche »
« Notre maison sera plus grande en Ardèche »

Vivre dans la région parisienne, c'était vraiment « trop » pour Audrey. « Trop de stress, trop de monde, trop de pollution, trop de transports, trop de tout ! », soupire cette mère de quatre enfants.

L'an dernier, la trentenaire a plaqué son travail de secrétaire de direction et a quitté sa maison de l'Essonne pour partir s'installer au vert avec son mari Cédric et les enfants. Leur havre de paix, loin de toute attache : l'Ardèche. « Nous y sommes allés en vacances il y a quelques années et nous sommes tombés amoureux de ce département, précise Audrey. Après avoir étudié les endroits qui nous plaisaient en France, c'était aussi un lieu qui restait encore abordable pour monter notre projet. »

Locataires depuis août 2015 dans le village d'Alboussière (Ardèche), près de Valence (Drôme), le couple cherche activement une belle maison en pierre et veut ouvrir une pizzeria dans une dépendance.

Créer un lieu convivial

« Cédric est boulanger mais il y a déjà une bonne boulangerie dans le coin, poursuit Audrey, qui compte aider son mari à monter l'affaire. Avec sa formation, on s'est dit que créer un lieu convivial dans le secteur serait par contre un vrai plus car il n'y en a pas vraiment. On rêve d'une pizzeria et d'un lopin de terre pour cultiver nos produits. » Avec quel argent ? Audrey et Cédric ont déjà 80 000 € de côté depuis la vente de leur maison en Ile-de-France, pour 290 000 €.

Depuis plusieurs mois, ils sillonnent les alentours du village coup de coeur pour dénicher la perle rare. Selon leurs estimations, ils devraient pouvoir trouver un bien assez grand à la hauteur de leurs espérances à... 150 000 €. « A ce prix-là, il y a en général des travaux à faire, précise Audrey. Mais on est bricoleurs, on peut les faire nous-mêmes en partie. Quoi qu'il en soit, on peut acheter ici une maison très grande que l'on n'aurait jamais pu s'offrir dans la région parisienne. Avec de la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pepeben il y a 12 mois

    on resume la situation :- 2 chômeurs avec 80 K EUR- volonté d'acheter un bien de 150 K EUR donc besoin de trouver une banque généreuse et aimant le risque pour prêter 70 K EUR - bon même si il sont bricoleur il faut acheter les materiaux- et on ne parle même pas du four a pizza ....Ah la campagne .... c'est beau c'est pas chère mais il n'y a pas de boulot... peut être qu'il y aurait un lien....

  • nayara10 il y a 12 mois

    Les migrants vont vous aimer.

  • gl060670 il y a 12 mois

    ils ont raison, se tuer au travail dans les grandes villes pour se faire massacrer en impôts et nourrir des gens qui vous crachent en pleine figure. quel intérêt ?

  • faf07 il y a 12 mois

    Chut chut chut , restez chez vous les citadins, rien à faire en Ardèche.

  • mitosyl il y a 12 mois

    Il aurait fallu "raisonner" hors saison touristique.... car franchement, hors juillet / août, pas sûre que leur activité soit rentable, alors qu'il faudra continuer à payer les charges exorbitantes...

  • loto77 il y a 12 mois

    une pizzeria en Ardèche ? L'Ardèche dite profonde ? ... ils auraient du venir visiter ce beau département en novembre ou janvier ...on leur souhaite que ça marche !