Notre emploi du temps, bouleversé par la crise

le
0
Les Américains, désargentés et chassés de leurs emplois, redécouvrent le travail domestique. La société de consommation change de visage.

«Sur les 260 millions d'heures hebdomadaires perdues sur le marché du travail entre janvier 2007 et décembre 2010, quelque 92 millions, plus du tiers, ont été utilisées au travail domestique et au soin des enfants»

Mais «que faisait Dieu, avant de créer le Ciel et la Terre?». À cette interrogation toute simple, saint Augustin répondait «hardiment» -c'est son terme- qu'«Il ne faisait rien». Seize siècles plus tard, les Américains se posent une question de même nature. Que fait-on quand il y a moins de boulot? Comment la «grande récession% de 2008-2009 et le chômage de masse ont-ils affecté nos emplois du temps?

Loin d'être oisif, comme le Dieu d'avant la création du monde, on s'occupe à travailler chez soi et pour soi. Les loisirs forcés liés à la crise servent à accroître le travail domestique. «La grande récession ne s'assimile pas à de grandes vacances», résume le professeur Erik Hurst, de l'Université de Chicago, qui avec deux autres économ

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant