Notre-Dame-des-Landes : Royal s'en prend à «l'incohérence» de Placé et Le Foll

le
1
Notre-Dame-des-Landes : Royal s'en prend à «l'incohérence» de Placé et Le Foll
Notre-Dame-des-Landes : Royal s'en prend à «l'incohérence» de Placé et Le Foll

Ségolène Royal n'a pas trop goûté les sorties de Jean-Vincent Placé et de Stéphane Le Foll sur le référendum de Notre-Dame-des-Landes. Mercredi, le nouveau secrétaire d'Etat à la Réforme et à la Simplification a fait savoir dans Le Monde qu'il appellera à voter contre contre le projet d'aéroport. Le ministre de l'Agriculture s'est aussi mouillé, en indiquant qu'il était favorable au projet.Pour la ministre de l'Environnement, la règle pour ce scrutin organisé en juin est simple. «Ce n'est pas aux membres du gouvernement de se prononcer», a-t-elle affirmé ce jeudi soir sur BFM TV. Le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll s'est aussi mouillé, en indiquant qu'il était favorable au projet.

«Ce n'est pas que ça me choque, mais c'est un peu incohérent avec l'ordonnance» relative à l'organisation du référendum. Car comme l'a annoncé mardi Manuel Valls, seuls les habitants de Loire-Atlantique auront voix au chapitre. Pour tous les autres, le silence devrait être la règle selon Ségolène Royal. «Ceux qui ne sont pas dans ce département normalement n'ont pas leur avis à donner», estime-t-elle.

VIDEO. Ségolène Royal : «Ce n’est pas aux membres du gouvernement de se prononcer»

La ministre est-elle pour autant satisfaite par l'option finalement retenue par le gouvernement ? Après tout, Ségolène Royal avait défendu l'idée d'un référendum étendu aux départements limitrophes à la Loire-Atlantique (Mayenne, Maine-et-Loire, Morbihan, Vendée). «Les départements autour ont dit "pourquoi nous on ne serait pas consultés ?", ça va dans le bon sens puisqu'au départ personne n'en voulait (du référendum, ndlr)», avait-elle déclaré le mois dernier sur le plateau du Grand Rendez-Vous d'iTélé.

«Je ne suis pas surprise ni déçue» par ce choix, a assuré Ségolène Royal. Tout en laissant entrouverte la porte d'un vote qui ne soit pas limité à la Loire-Atlantique : «Si au cours de cette ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • d.contan il y a 9 mois

    un referundum local reservé au communes environnantes...c'est sur que celui qui n'est pas concerné de pres s'en moquera