Notre-Dame-des-Landes : regain de tension entre Valls et les écologistes

le
0
Notre-Dame-des-Landes : regain de tension entre Valls et les écologistes
Notre-Dame-des-Landes : regain de tension entre Valls et les écologistes

Le chantier de l'aéroport de Notre-Dame des Landes a de nouveau suscité des tensions jeudi entre les écologistes et Manuel Valls, qui avait suggéré la veille d'engager la construction du futur aéroport nantais après la mi-2015. Europe Ecologie-Les Verts (EELV) a dénoncé jeudi le «nouveau coup de menton» (selon l'expression de Sandrine Rousseau)  du Premier ministre à propos de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, estimant que ce projet était un «gâchis d'argent public».

«Il y a des recours de justice et on attend leurs résultats», explique cette  porte-parole du parti. Citant l'Acipa (Association citoyenne intercommunale des populations concernées par le projet d'aéroport), Sandrine Rousseaua estime que ces résultats ne seraient sans doute pas connus avant 2017, compte tenu des appels possibles.

«Cher Manuel, refaire une sortie sur NDDL n'est ni pragmatique ni responsable, c'est un projet dépassé, un gâchis d'argent public», a également réagi sur Twitter la secrétaire nationale d'EELV Emmanuelle Cosse.

Cher @manuelvalls, refaire une sortie sur #nddl n'est ni pragmatique ni responsable. C'est un projet dépassé, un gâchis d'argent public.-- Emmanuelle Cosse (@emmacosse) 17 Décembre 2014

S'exprimant dans la soirée sur RTL, elle s'est déclarée «étonnée. Il dit il faudra attendre fin des recours et ensuite nous allons faire les travaux. Ce qui veut dire que peut-être que le Premier ministre a connaissance d'ores et déjà de la décision du tribunal administratif, qu'il ne rendra pas avant six mois». «Aujourd'hui, il faut que la justice travaille sereinement, dans ses délais, et le Premier ministre a oublié qu'on peut faire appel» a-t-elle poursuivi, jugeant la déclaration de Manuel Valls «inutile et extrêmement hasardeuse». A l'approche des élections locales de 2015, «c'est une provocation et c'est inutile», a-t-elle insisté.

Valls : «Au nom de l'intérêt ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant