Notre-Dame-des-Landes : regain de tension entre opposants et gouvernement

le
2
Un occupant de la ZAD de Notre Dame des Landes devant sa cabane en avril 2015.
Un occupant de la ZAD de Notre Dame des Landes devant sa cabane en avril 2015.

Manuel Valls a promis un démarrage prochain du chantier du futur aéroport. Les militants appellent à manifester samedi 9 janvier.

Le chantier du futur aéroport de Notre-Dame-des-Landes, à quinze kilomètres au nord de l’agglomération nantaise, va-t-il débuter prochainement ? Entre les déclarations du premier ministre, Manuel Valls, qui n’a cessé de l’affirmer durant les derniers mois de 2015 et les initiatives des opposants qui vont se multiplier dans les prochains jours, la tension monte.

Mardi 5 janvier, les opposants, regroupés au sein de nombreuses associations, dont l’Acipa, l’Association citoyenne intercommunale des populations concernées par le projet d’aéroport, doivent annoncer la tenue d’une manifestation, samedi. Leur conférence de presse est prévue à La Vache Rit, une ferme située dans la ZAD, la zone à défendre, lieu emblématique de la résistance qui s’est manifestée dès 2009 par l’occupation des terrains destinés à la future plateforme aéroportuaire. De nombreux tracteurs, vélos et manifestants à pied devraient occuper les boulevards périphériques au nord et au sud de Nantes. Cet encerclement, non interdit par la préfecture, doit permettre d’éviter des débordements dans le centre-ville, tels qu’ils s’étaient déroulés lors de la manifestation du 22 février 2014.

Il s’agit pour les manifestants de protester contre d’éventuels arrêtés d’expulsions, qui pourraient être prononcés par le tribunal de grande instance de Nantes, le 13 janvier. Ce rendez-vous judiciaire, prévu à l’origine le 10 décembre, avait été reporté, COP21 oblige. Le 30 décembre, Aéroport du Grand Ouest (AGO), filiale de ...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M6418959 il y a 11 mois

    Un aéroport qui sert à rien et qui coûte de l'argent, il y en a en Espagne. Les politiques ne voient pas plus loin au delà des frontières de l'hexagone. Le principal, c'est que leur égo soit flatté et en plus, c'est avec l'argent des autres.

  • vmcfb il y a 11 mois

    On est loin des interrogations légitimes du citoyen de base: ce nouvel aéroport est-il justifié? Combien? Quelles dépenses additionnelles (autoroutes, voies ferrées..)..