Notre-Dame-des-Landes: les opposants vont être expulsés

le
2
Le tribunal de grande instance de Saint-Nazaire a autorisé l'expulsion des opposants et la destruction des cabanes. Mercredi, des gendarmes ont été la cible d'«actions violentes», selon la préfecture.

Le tribunal de grande instance de Saint-Nazaire a ordonné l'expulsion des opposants à l'aéroport Notre-Dame-des-Landes. Le texte, révélé mercredi mais renvoyant à une décision prise dès la veille, prévoit la démolition des cabanes occupées «sans droit ni titre» sur la parcelle de la Châtaigne, site clé de la contestation. Par cette ordonnance, le préfet de Loire-Atlantique, Christian de Lavernée, est autorisé à faire usage «du concours de la force publique» pour déloger les occupants. Selon les autorités, les opposants n'ont plus de protection judiciaire. «Cela signifie que le préfet peut décider une intervention quand il le jugera opportun», a indiqué une source proche des pouvoirs publics.

Pour Julien Durand, porte-parole de l'Acipa, principale organisati...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le mercredi 12 déc 2012 à 18:14

    La loi...est bien souvent l'arbre qui cache la foret !!!...

  • M1736621 le mercredi 12 déc 2012 à 17:45

    Il était temps, que les écolos respectent la loi!!!