Notre-Dame-des-Landes  : le suspense continue

le
1
Notre-Dame-des-Landes  : le suspense continue
Notre-Dame-des-Landes  : le suspense continue

Notre-Dame-des-Landes (NDDL), saison 3, épisode 4. Alors que l'on pensait que le chantier d'aéroport nantais connaîtrait hier son épilogue au tribunal administratif, un énième rebondissement vient de relancer le projet. Contre toute attente, les juges de la cour d'appel de Nantes n'ont pas suivi les préconisations du rapporteur public et ont validé les arrêtés autorisant les travaux. Une décision cruciale pour les pro-aéroport, qui se sentent pousser des ailes. Mais les anti ne désarment pas.

 

Des mesures de compensation jugées « satisfaisantes »

 

Des zones humides détruites, une centaine d'espèces protégées à déplacer. Les écologistes affirment que le site de NDDL est le plus mal choisi. Le rapporteur public estime que les travaux ne respecteront pas le Code de l'environnement et que la réhabilitation de l'actuel aéroport de Nantes Atlantique est « une alternative avérée ». Mais les sept juges de la cour n'ont pas suivi ses recommandations. Ils pensent que reconstruire Nantes Atlantique n'est pas « une solution alternative satisfaisante » et que les mesures prévues pour compenser la destruction de cette zone humide sont « satisfaisantes ».

 

L'Europe en embuscade

 

« Si juridiquement, rien n'interdit désormais de lancer les travaux de remblaiement, il reste l'épée de Damoclès de l'Europe, souligne l'avocat spécialiste du droit de l'environnement Arnaud Gossement. La Commission européenne estime en effet que ce projet viole le droit environnemental, et elle a donc interpellé par écrit la France. Si Paris ne lui apporte pas les réponses qu'elle attend, alors l'UE pourrait menacer de saisir la Cour de justice européenne. »

 

Valls droit dans ses bottes

 

En faveur du projet depuis le début, le Premier ministre s'est félicité hier de la décision de la cour : « Ce jugement, intervenant après 168 décisions de justice favorables, prouve une nouvelle fois que le projet est ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M415325 il y a 10 mois

    on laisse la verrue au prochain gouvernement