Notre-Dame-des-Landes : le projet d'aéroport «surdimensionné», selon des experts

le , mis à jour à 18:24
7

Le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes est «surdimensionné» par rapport aux besoins, estime un rapport d'experts remis à la ministre de l'Environnement Ségolène Royal. La faute à «une conception ancienne», selon le rapport qui devait être mis en ligne ce mardi après-midi. Le projet sera soumis à un référendum local le 26 juin, a par ailleurs confirmé Ségolène Royal sur France Info.

A la mi-janvier, la ministre avait chargé trois ingénieurs généraux d'examiner les alternatives ou solutions «complémentaires» à ce projet d'aéroport qui déchire riverains, opérateurs, élus, défenseurs de l'environnement.

Revoir le projet

«Les différents scénarios étudiés se résument, après analyse critique, en un choix entre une modernisation de Nantes Atlantique et un aéroport sur le site de Notre-Dame-des-Landes redimensionné à une seule piste au lieu des deux prévues», concluent-ils. Leur synthèse d'une soixantaine de pages s'appuie notamment sur les nombreuses études déjà réalisées.

Pour ces experts, qui ont aussi étudié les autres sites possibles, le choix de Notre-Dame-des-Landes «apparaît encore comme un compromis acceptable, malgré des difficultés à ne pas sous-estimer». «Au lieu d'un projet à deux pistes de 3600 m, dont l'une à 60 m de largeur, qui était celui d'un aéroport à vocation intercontinentale, la mission suggère de retenir un projet à une seule piste de 2900 m de longueur et 45 m de largeur, jugée suffisante pour les besoins d'un trafic essentiellement intra-européen».

Carte interactive du projet

Cependant, la transformation de Nantes Atlantique reste une autre option possible, soulignent les auteurs : «L'agrandissement de l'aérogare est possible et la rénovation de la piste est nécessaire». Mais «les questions de bruit resteraient prégnantes». Et la nécessité de maintenir l'aéroport ouvert pendant les travaux pourrait «peser sérieusement» sur les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


A lire aussi sur Le Parisien.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • cacwoman il y a 10 mois

    dans 20 ans, si les prévisions des avionneurs se réalisent, les avions seront tellement nombreux à voler que les citadins ne verront plus le ciel bleu, et respireront 30% de kérozène dans leur pauvre air en voie de disparition - quel monde ...

  • M8252219 il y a 10 mois

    EXPERTS missionnés par la ministre de l'environnement , je vois mal dans ce cas une expertise non partisane. un fonctionnaire est sous l'autorité du ministère qui l'emploi. Ne serait se que pour ne pas risquer un arrêt de carrière il ne peuvent aller contre la ministre écologique.

  • M4841131 il y a 10 mois

    4 fois moins de passagers qu'à genève qui n'a qu'une seule piste, çà paraît donc évident qu'il faut en faire 2 à nantes , non ?????

  • SM7 il y a 10 mois

    Pour être utile il faut qu'il puisse accueillir les plus gros porteurs actuels et à venir, donc il ne peut-être surdimensionné, sauf au yeux de certains opposants.

  • M8252219 il y a 10 mois

    Une terre agricole !!! cette zone est la moins bonne terre agricole de la Loire Atlantique: demandez à la SAFER ou à la chambre d'agriculture.

  • M8252219 il y a 10 mois

    Selon "DES EXPERTS " à mon avis il n'est pas difficiles de trouver des "experts " qui soient contre l'aéroport NDL , expert écologiques,experts d’extrême gôche, expert en mal de renommée, ou expert qui début dans la profession.

  • charleco il y a 10 mois

    C'est un projet qui date de 40 ans! En 40 ans, ils auraient eu le temps d'aménager l'aéroport existant, plutôt que de vouloir en faire un nouveau sur des terres agricoles.