Notre-Dame-des-Landes : le document qui fait hurler les anti-aéroport

le , mis à jour à 08:59
1
Notre-Dame-des-Landes : le document qui fait hurler les anti-aéroport
Notre-Dame-des-Landes : le document qui fait hurler les anti-aéroport

Dans une semaine jour pour jour, les électeurs de Loire-Atlantique seront appelés aux urnes. Ils doivent dire oui ou non à la création du nouvel aéroport de Nantes à Notre-Dame-des-Landes. Le document — consultable sur Internet* et édité par la Commission nationale du débat public — sur lequel les électeurs peuvent se fonder pour voter provoque la rage des anti-aéroport.

 

Ces 17 pages, unique dossier fourni par l’Etat, mis en ligne le 9 juin, ont pour ambition de donner « diverses informations utiles » et passent en revue 6 points en faveur du projet : attractivité économique et touristique de la région, création de milliers d’emplois, respect de décisions publiques… Et 6 arguments contre : capacité suffisante de l’actuel aéroport, impact sur l’environnement, perte d’espaces agricole… La synthèse propose aussi strictement le même nombre de liens vers des sites Internet favorables ou opposés au projet.

 

Mais la promesse d’équilibre n’est tenue que sur le papier, estime François de Beaulieu, porte-parole de l’association Naturalistes en lutte : « Il y a d’un côté des faits scientifiquement démontrés comme le fait que le terrain abrite 5 zones naturelles d’intérêt écologique, faunistique et floristique. On leur oppose des platitudes, s’indigne-t-il. Comme si l’on disait la terre est ronde mais certains croient qu’elle est plate ! » L’Acipa, Association citoyenne intercommunale des populations concernées par le projet d’aéroport, qui fédère les associations anti-Notre-Dame-des-Landes, s’inquiète aussi de « la possible connivence » entre le président de la commission, Christian Leyrit , chargé de garantir la neutralité des débats, et un acteur clé du projet d’aéroport. Il a fait, lorsqu’il était directeur des routes au ministère de l’Equipement entre 1989 et 1999, régulièrement travailler Bernard Lassus, paysagiste de renom… mais aussi, comme le déplorent ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 il y a 10 mois

    Abrite 5 zones naturelles d’intérêt écologique , faunistique et floristique , comme chaque centimètre carré de toute la campagne française et la zone protégée du lac de grand lieu . Argument fallacieux la zone de NDL est la région de Loire-atlantique la moins intéressante au niveau agricole, faire croire que c'est une jungle tropicale est une abération.