Notre-Dame-des-Landes : le camp Valls recadre Royal

le , mis à jour à 15:07
9
Notre-Dame-des-Landes : le camp Valls recadre Royal
Notre-Dame-des-Landes : le camp Valls recadre Royal

Après ses déclarations dimanche sur l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, Ségolène Royal est la cible de critiques, à droite comme à gauche. La ministre de l'Environnement a estimé qu'il fallait «arrêter les frais», s'opposant ainsi à Manuel Valls qui assure que les travaux vont commencer.

 

Valls recadre Royal. Ne pas évacuer la zone occupée par des opposants au projet controversé d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) serait un «affaiblissement de la démocratie», a-t-on réagi lundi dans l'entourage de Manuel Valls, après un appel de Ségolène Royal à «arrêter les frais». 

 

«Ne pas évacuer la zone, suite au référendum, ça serait un affaiblissement de l'autorité et un affaiblissement de la démocratie», a affirmé un proche du Premier ministre. «La position de Ségolène Royal entre en contradiction totale avec deux de ses piliers idéologiques les plus importants, à savoir l'ordre juste et la démocratie décentralisée et participative», a souligné cette source proche du Premier ministre.

 

Quant au risque soulevé par la ministre de victimes en cas d'évacuation musclée, «bien sûr personne ne veut de violences ou de drame», juge-t-on encore dans l'entourage de Manuel Valls. «Mais faire porter la responsabilité des violences aux forces de l'ordre est un peu étrange», alors que les «zadistes» refusent de quitter les lieux, a-t-on poursuivi.

 

Royal n'est pas « pro-active ». « J'ai redit comment je voyais le sujet, mais ma démarche n'est pas du tout d'entretenir le sujet, je ne veux pas entretenir le feuilleton », s'est défendue, lundi dans la matinée, Ségolène Royal auprès de l'AFP. « On m'a posé une question, j'ai répondu avec franchise et clarté sur ma vision des choses. Je ne suis pas du tout pro-active ».

 

«La France n'est plus gouvernée», s'insurge Alain Juppé. Invité d'Europe 1, le favori des sondages de la primaire à droite ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 28351485 il y a un mois

    Et ce soci. alope qui accepte des centaines de milliers de clandestins et les bonnes âmes qui soutiennent et encouragent ces hors la loi il renforce la démocratie et l'autorité de l'ETAT ,,,????

  • dejongh3 il y a un mois

    Du jamais vu. Une bande d'amateurs.

  • ANOSRA il y a un mois

    Ne pas faire évacuer le camp serait un affaiblissement de la démocratie selon Vals, donc quand il ne faisait pas évacuer "Nuit debout" interdit, il était faible !

  • brenot il y a un mois

    La meilleure façon de recadrer un ministre irresponsable c'est de le virer.

  • M898407 il y a un mois

    Ce gouvernement est une véritable pétaudière. Aucune autorité, chacun dit et fait ce qu'il veut, y compris contre l'avis de la majorité.... Ce n'est même plus de la normalité, c'est de la médiocrité à tous les niveaux !!!

  • aerosp il y a un mois

    Jupé est identique à sarkosi en plus nul. La france le regrettera bien vite s'il était élu

  • charleco il y a un mois

    http://arretsurinfo.ch/lettre-ouverte-dun-pretre-arabe-de-syrie-a-alain-juppe-2/

  • M1765517 il y a un mois

    cette derniere année sos va nous couter un max, mais les suivants ............... aussi !

  • lolin il y a un mois

    Elle est comme sarko, les référendums , elle s'assoit dessus.Encore une grande démocrate.