Notre-Dame-des-Landes : la facture pourrait s'alourdir

le
0
Les promoteurs misent sur l'emploi et sur la croissance démographique et économique, les opposants crient au gaspillage. Qu'en est-il ?
o L'aéroport actuel est-il arrivé à saturation?

Nantes-Atlantique, l'actuel aéroport, situé à huit kilomètres au sud de la ville n'est pas encore plein à craquer. Son trafic progresse chaque année: 3,2 millions de passagers en 2011, soit 7,1 % de plus que l'année précédente. Avec une croissance moyenne de 5,5 % par an - la variation enregistrée de 2007 à 2011 - Nantes devrait accueillir 5 millions de voyageurs en 2020. Un seuil critique selon l'ensemble des acteurs mis autour de la table lors du débat public qui s'est achevé en 2003. Deux formes de saturations avaient été abordées alors: celle du trafic de passagers alimenté par une piste unique sur laquelle décollent et atterrissent les avions, et celle de l'aérogare.

Plusieurs hypothèses avaient été évoquées par les différentes parties. Près de dix ans p...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant