Notre-Dame-des-Landes : festival des opposants sur le site ce week-end

le
0
Notre-Dame-des-Landes : festival des opposants sur le site ce week-end
Notre-Dame-des-Landes : festival des opposants sur le site ce week-end

Les opposants au projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, près de Nantes, ne baissent pas les bras. Ils organisent ce week-end un nouveau rassemblement sur le site. L'événement orchestré par les «zadistes» (ndlr : une ZAD est une zone d'aménagement différé), militants altermondialistes et anticapitalistes, aura pour titre le «Zad'nard déchaîné». S'il a effectivement lieu car, selon Presse-Océan, le maire de Notre-Dame-des-Landes a pris un arrêté visant à l'interdire. Selon lui, la manifestation est illégale, car elle « n'a fait l'objet d'aucune déclaration de la part des organisateurs ».

Pour réaffirmer leur refus du projet, de nombreux forums sont prévus, notamment sur la question des «Grands projets inutiles» ou de la «transition écologique et énergétique». Des conseillers régionaux Europe Ecologie - Les Verts seront présents. Près de 30 groupes musicaux attendus, dont le groupe Tryo, auteur du tube «L'hymne de nos campagnes» ou Sanseverino. Dimanche matin, les opposants souhaitent également «colorer» le ciel avec un millier de cerfs-volants, selon Ouest-France.

Les renforts de gendarmerie se sont retirés en avril

«Fortes des avancées acquises ces derniers mois, l'Acipa (principale association d'opposants, NDLR) et la coordination des opposants entendent augmenter la pression sur les décideurs en organisant le grand rassemblement estival», expliquent les organisateurs sur leur site.

Initialement, l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, dont la concession a été attribuée au groupe Vinci pour remplacer l'actuel aéroport de Nantes Atlantique au sud de l'agglomération, devait être inauguré en 2017. Mais plusieurs phases de travaux qui devaient avoir lieu en 2013, comme le défrichement, ont été repoussées, par souci d'apaisement, pendant la durée des débats de la commission de dialogue ayant rendu au printemps dernier ses conclusions. Elle prône notamment des contrôles écologiques ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant