Notre-Dame-des-Landes : des milliers d'opposants à l'aéroport manifestent à Rennes

le , mis à jour à 16:00
11
Notre-Dame-des-Landes : des milliers d'opposants à l'aéroport manifestent à Rennes
Notre-Dame-des-Landes : des milliers d'opposants à l'aéroport manifestent à Rennes

La colère gronde dans les rues de Rennes (Ille-et-Vilaine). Entre 2 000 et 5 000 opposants à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, selon la police et les organisateurs, ont défilé samedi pacifiquement pour protester une nouvelle fois contre ce projet, avec une centaine de tracteurs.

Les opposants, qui protestent plus particulièrement contre la procédure d'expulsion d'une quinzaine d'habitants historiques du site de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), ont d'abord formé dans la matinée trois convois composés de tracteurs, vélos et piétons, qui se sont ensuite rejoints devant les locaux de Rennes métropole au sud de la ville. «Ce que nous demandons, c'est que le président (François Hollande) respecte sa parole! Qu'il n'y ait pas d'expulsions tant que tous les recours juridiques n'auront pas été épuisés!», a demandé Sylvain Fresneau, l'un des agriculteurs opposant historique au projet d'aéroport, lors d'une prise de parole après un pique-nique bon enfant. Selon la préfecture d'Ille-et-Vilaine, les manifestants étaient 2 100 au total, dont 1 600 piétons, 375 cyclistes et 110 tracteurs. Les organisateurs ont pour leur part revendiqué «plus de 5 000 participants».

Départ manif anti #NDDL les tracteurs nantais prennent la rocade sud les autres repartent vers le centre #Rennes pic.twitter.com/wrCMollIs8— FB Armorique (@bleuarmorique) 16 Janvier 2016

#NDDL Soutien aux mobilisations partt en Fr STOP projet climaticide NON aux expulsions @ACIPA_NDL @LaurentFabius pic.twitter.com/VOoqieg8RL— ANV-COP21 (@AnvCop21) 16 Janvier 2016

Des maisons rétrocédées à une filiale du groupe Vinci

Onze familles, anciens propriétaires ou locataires de maisons rétrocédées à Aéroports du Grand Ouest (AGO), filiale du groupe Vinci et concessionnaire du site, et quatre exploitants agricoles qui ont refusé de vendre leurs terres à l'amiable, ont été assignés en référé mercredi devant le juge de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lucie146 il y a 11 mois

    Ce Projet est il économiquement justifié ????.... Pourquoi ne pas agrandir l'aéroport de Rennes Saint-Jacques, plus central à l'Ouest ????.....Toujours à l'Ouest l'aéroport de Saint-Brieuc ne semble pas économiquement créer de la valeur._

  • m1234592 il y a 11 mois

    Troadec, honte des bonets rouges, on t'arrend sur NDDL

  • m1234592 il y a 11 mois

    et la madone de la télé elle en dit quoi ? elle attend qu'il y ait un mort comme à Sivens ? Qd il y a une mauvaise décision à prendre elle n'hésite pas mais qd il y en a une bonne elle minaude la chocgotte !

  • mxnagg il y a 11 mois

    La TERRE est propriété de Manuels Vals, le citoyens sont simplement Tolérés sur les Terre de nos grands leader charismatique.

  • schrett il y a 11 mois

    Hormis pour satisfaire l'égo de notre ex premier ministre, je ne vois pas l'utilité d'un tel aéroport.

  • frk987 il y a 11 mois

    On nous casse les oreilles avec l'écologie, mais un aéroport inutile pour faire plaisir au zéro ex ministre pollue dans tous les sens....bruit, CO2, .....au diable ces aéroports, il y en a bien assez comme ça. Quant à prendre l'avion pour faire mille km, on est dans le délire le plus absolu.

  • M4484897 il y a 11 mois

    Paris Nantes le train est plus rapide que l'avion et vous lâche au centre ville

  • gpienss il y a 11 mois

    Une lutte digne de Plogoff !! Les roitelets de Nantes n'auront pas leur nouveau joujou au frais du contribuable !

  • gpienss il y a 11 mois

    Une lutte digne de Plogoff !! La roitelets de Nantes n'auront pas leur nouveau joujou au frais du contribuable !

  • DADA40 il y a 11 mois

    Pourquoi certains aéroports français sont-ils vendus aux chinois? Combien d'autres sont en faillite ou en perfusion financières ? Si les Nantais le veulent , ils n'ont qu'à le financer totzalement : il risque d'y avoir quelques changements de position§