Notre-Dame-des-Landes : des entreprises portent plainte pour menaces

le
1
Notre-Dame-des-Landes : des entreprises portent plainte pour menaces
Notre-Dame-des-Landes : des entreprises portent plainte pour menaces

Après avoir manifesté à Nantes le 14 novembre pour demander le lancement «immédiat» des travaux de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, les entreprises qui doivent intervenir sur le chantier ont décidé de porter plainte, via l'association «Des ailes pour l'Ouest» qui soutient le projet, pour menace de destruction et atteinte à la liberté d'entreprendre.

Selon France Info, plusieurs sociétés ont reçu un mail anonyme dans lequel l'auteur liste les dégradations infligées à des sociétés qui ont déjà travaillé sur le site : destruction de matériel de chantier et de bureaux, vols de données, piratage de site internet et intimidation de salariés ou encore pneus crevés... Selon la société AGO, concessionnaire du futur aéroport et filiale de Vinci, une soixantaine d'actes de malveillance ont été commis depuis 2011 contre une quinzaine de sociétés sous-traitantes.

Alors que ces entreprises préfèrent habituellement rester dans l'ombre ou céder à la pression en se retirant du projet, l'un des patrons brise le silence : «Ça n'est pas la première fois que l'on reçoit des lettres de menaces, explique-t-il sur France Info. Il y a un site sur lequel on est cité comme étant une cible en appelant tout le monde à venir perturber la vie de l'entreprise et en nous menaçant de faillite. L'objectif des opposants est de créer un climat de peur pour que personne ne réponde. Pour moi cela s'appelle du terrorisme.» Les enquêteurs doivent maintenant trouver qui se cache derrière ces lettres de menaces. Une enquête préliminaire a été ouverte par le parquet de Nantes.

Sur le terrain, l'occupation et le combat juridique se poursuivent .Si «le gouvernement est toujours déterminé à voir le projet réalisé», Manuel Valls a prévenu, dans un courrier à l'association «Des ailes pour l'ouest», que «les travaux ne s'engageront qu'une fois les recours contre le projet jugés».

Or les opposants semblent perdre du ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 le mardi 2 déc 2014 à 13:21

    C'est EELV qui faut mettre au tribunal pour incitation au terrorisme