Notes : qu'est-ce qui influence un professeur lorsqu'il corrige une copie?

le
0
Notes : qu'est-ce qui influence un professeur lorsqu'il corrige une copie?
Notes : qu'est-ce qui influence un professeur lorsqu'il corrige une copie?

En lançant une «conférence nationale sur l'évaluation des élèves», visant à établir un système de notation plus bienveillant, Benoît Hamon a ouvert ce mardi un débat qui s'annonce passionné. Alors que certains crient au nivellement par le bas, et que d'autres saluent cette initiative visant à ne pas décourager les élèves les plus en difficultés, il n'est pas inutile d'aller voir ce que la «science» a à dire sur le sujet.

Plus que sur son impact sur les élèves, des recherches ont été menées sur la fiabilité de la notation elle-même. Elles datent des années 1930, et ont clairement mis en évidence différents facteurs susceptibles d'influencer le correcteur... Voici, compilées par l'AFP, une liste de ces facteurs dressée par le sociologue Pierre Merle en 2006 dans un article intitulé «A quoi servent les notes?», paru en 2006 dans le hors-série de sciences humaines «L'école en questions».

Lorsque le professeur connait l'élève...

...une multitude de critères, notamment sociaux, entrent en ligne de compte et viennent perturber sa neutralité : 

> Le statut scolaire de l'élève. Lorsque les professeurs pensent qu'ils corrigent la copie d'un bon élève, la note est toujours meilleure. Et inversement, lorsque les professeurs pensent noter un élève faible. 

>L'origine sociale de l'élève. Les élèves d'origine aisée sont en moyenne mieux notés par leurs professeurs que les autres élèves.

>Le sexe de l'élève.  Les filles sont en effet mieux notées que les garçons. Pour l'instant, on n'est pas parvenu à savoir si la féminisation du corps professoral est susceptible d'expliquer cette surnotation des filles. Le comportement coopératif des filles en classe a probablement des effets positifs sur leur notation.

>L'apparence physique. Une relation inconsciente amène à associer la compétence scolaire à la beauté physique.

> L'âge de l'élève et son statut de redoublant. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant