Notation financière : Standard and Poor's baisse d'un cran la note de l'UE

le
9
Notation financière : Standard and Poor's baisse d'un cran la note de l'UE
Notation financière : Standard and Poor's baisse d'un cran la note de l'UE

L'agence d'évaluation financière et de notation Standard & Poor's a retiré ce vendredi la note «AAA», la meilleure de sa classification, qu'elle attribuait jusqu'ici à l'Union européenne. Cette sentence est tombée en plein sommet des dirigeants européens, mais aussi deux jours après un accord très important sur l'union bancaire, considéré comme une avancée majeure de l'UE. La note de l'UE est abaissée d'un cran, à «AA+». Elle est dotée d'une perspective «stable», ce qui implique que S&P n'a pas l'intention de la modifier de nouveau à moyen terme.

«La qualité de crédit globale» des 28 membres de l'Union européenne «a décliné», estime S&P dans un communiqué. L'agence affirme aussi que la «cohésion» de l'UE s'est dégradée, citant notamment les négociations sur le budget pluriannuel de l'UE, qui ont nécessité deux sommets de chefs d'Etat, fin 2012 puis début 2013, et de longues heures de négociations. S&P souligne que les discussions budgétaires deviennent de plus en plus difficiles au sein de l'UE, avec notamment les principaux pays contributeurs, qui sont le plus souvent ceux notés «AAA», demandant une réduction de leurs versements.

«Une erreur», aux yeux d'un responsable européen

«C'est une analyse faite par des experts qui jadis, avant la crise bancaire, avaient trouvé que tout allait bien. Il faut toujours relativiser une opinion», a réagi vendredi matin le Premier ministre belge, Elio Di Rupo, à son arrivée à la seconde journée du sommet de Bruxelles. «On doit continuer à être rigoureux sur plan budgétaire et poursuivre une politique de croissance», a-t-il ajouté, mettant en évidence des «signes de redressement» dans l'économie européenne.

Sous couvert d'anonymat, un responsable européen a lui violemment critiqué «les standards peu élevés» («poor standards», en anglais) de Standard & Poor's, estimant que la dégradation était une «erreur», l'UE ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jean.coq le vendredi 20 déc 2013 à 14:10

    c.voyant - la dégradation en soit n'est pas le plus gros problème. Je crains que cette fois ci cela n'ait pris un caractère politique un peu trop ouvert. C'est un soutien ouvert à la politique économique allemande, avec mme Merkel en tête.

  • c.voyant le vendredi 20 déc 2013 à 13:43

    Si les états n'étaient pas endettés S&P fermerait ses portes..Ceux qui ne veulent pas se faire noter doivent vivre sans dettes!

  • c.voyant le vendredi 20 déc 2013 à 13:41

    Je trouve cela très bien, çà va obliger les politiques à être plus économes, moins dépensiers!

  • murashig le vendredi 20 déc 2013 à 12:47

    On est dans une guerre economique totale. ce n est qu une escarmouche de plus....

  • guerber3 le vendredi 20 déc 2013 à 12:41

    Les agences de notation ont pour 1ér objectif d'engraisser leurs actionnaires, en plus c'est américain, donc appartiennent à l" empire des faux monnayeurs"...pauvre planète peuplée de crétins aux poches pleines...!!!

  • rroot le vendredi 20 déc 2013 à 12:14

    Merci à S&P, s'il parvient à faire baisse l'€ car la BCE et les politiques sonrt impuissants!

  • MxSourie le vendredi 20 déc 2013 à 12:10

    Je trouve que c'est une bonne décision. La vision de S&P est sur les actions passées et la dégradation de la note de l'EU est le résultat d'une trop grande inertie mais aussi du peu de réalisme de nos chers politiques européens censés être clairvoyants ...La seule réponse qu’ils nous donnent est que S&P a commis une erreur mais ce n’est surtout pas de leur faute si nous en sommes arrivés à cette situation socio-economique.

  • fourmes le vendredi 20 déc 2013 à 11:57

    quels credits accordes a cette agence?

  • titide le vendredi 20 déc 2013 à 11:54

    on s'en fout de l'avis des américains avec leur monnaie de singe.Dans quelques années il faudra une brouette de dollars pour acheter une baguette de pain !!!