Notapierre élargit sa politique d'investissement en direction des seniors

le
0

Bel exercice que celui de 2014 où Notapierre a servi un TDVM de 5 %, conforté ses réserves (+22%) et augmenté le prix de sa part de 2,86 % (360€). Pour maintenir cette solidité, la SCPI a décidé d'élargir sa politique d'investissement à un nouveau créneau : des immeubles destinés à l'accueil des seniors.

La collecte nette réalisée par Notapierre (Unofi) s’est élevée à 131,3m€ en 2014. Elle a non seulement permis à la SCPI d’assurer la parfaite fluidité du marché des parts -aucune part n’était en attente de cession en fin d'année- mais aussi de poursuivre ses investissements. Principalement en bureaux, ce sont 5 ensembles « générateurs de revenus dès 2014 » (135,2 m€) qui ont été ainsi acquis (Nantes,Montigny le Bretonneux, Gennevilliers, Montpellier) ou livrés (Lille) . De plus, la SCPI a acquis des bureaux… préloués (Grenoble 6480m2) en VEFA qui seront livrés courant 2015 (15,7m€). A tout cela s'ajoute 2 contrats de promotion immobilière (20,4 m€). L’un porte sur l’extension d’un entrepôt existant en Auvergne et le second sur la restructuration lourde d’un immeuble à Lyon. En parallèle, les arbitrages se sont poursuivis avec la vente de 3 actifs (Guyancourt, Labège) pour un montant de 3,91m€.

Au total fin décembre, le patrimoine de Notapierre se compose de 226 immeubles (732 070 m²) composés essentiellement de bureaux (77,1 % de l'actif), répartis sur tout le territoire français.

Au chapitre financier, le montant des loyers facturés ressort à 98,45m€. Une hausse de 9,47 % en raison des nouvelles acquisitions, des renouvellements de bail et des relocations intervenus sur l’exercice. Malgré les efforts d'Unofi, le taux d’occupation financier est à la peine. Il ressort en moyenne à 88,34 % contre 90,05 % en 2013. Mais, le taux d'impayé est faible : il s'élève à 0,45 % dont 0,32 % est en contentieux.

L'augmentation du résultat comptable (+9,88 %) a d’heureuses conséquences. Revu à la hausse le dividende s'élève à 18€ (vs 17,50€). Dans le même temps, les associés peuvent être rassurés, la distribution ne s'est faite au détriment des réserves de la SCPI. Le report à nouveau s'étoffe en passant de 4,25€ à 5,19€. Cerise sur le gâteau pour les anciens associés, le prix de souscription d’été porté de 350 € à 360 € au 1er janvier 2014 (+ 2,86 %). Au-delà de la qualité du patrimoine, la prudence d'Unofi dans la politique de revalorisation des parts fait que « Notapierre demeure une des très rares SCPI à n'avoir jamais décoté le prix de sa part depuis sa création » (1988). Bref un cru 2014 tout à fait satisfaisant. A la mi année 2015, la tendance indique un fléchissement du taux d'occupation financier (87,47%). Malgré tout, la solidité de Notapierre permet une  distribution sur le premier semestre qui « correspond, en taux annualisé, à une rentabilité de 5 % sur le prix de part de 360 € ». Et « le montant des acomptes au titre de chacun des deux derniers trimestres de 2015 demeurera à 1,50 € soit une rentabilité pour l’année 2015 de 5 % ». Enfin, signe d'une inflexion de sa stratégie d'investissement, Notapierre a obtenu lors de sa dernière assemblée l'accord des associés pour diversifier un patrimoine un peu trop centré sur les bureaux (77,1 % de l'actif). La nouvelle cible ? Des « murs d’établissements spécialisés en relation avec le secteur de la santé et de la dépendance, ou d’accueil des personnes âgées ».

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant