«Nostalgie, quand tu nous tiens?»

le
0
CARNETS DE TENDANCE DE LA PUB - Les remakes de vieilles pubs font un retour en force. Un moyen pour les grandes marques de réactiver la flamme.

Un paysan debout devant son champ. En 2009, Le Rustique a repris la main sur le marché du camembert avec une icône de l'imaginaire agricole français placardée dans le métro parisien. On n'est pas loin de L'Angélus de Millet, ou de «La force tranquille» de Mitterrand. La publicité use de la fibre nostalgique pour rassurer des consommateurs en mal de repères.

Le ressort n'est pas nouveau. Mais il en a encore sous le pied. Saint Môret, Mousline, Vichy Célestins, Lustucru, Lesieur... On ne compte plus les marques, souvent alimentaires, qui utilisent cette vieille ficelle pour revenir dans la course. Que cette catégorie de produits soit si friande de nostalgie ne doit rien au hasard. Le secteur a traversé de nombreuses crises sanitaires. La ménagère a besoin d'être rassurée. Et les grandes marques, concurrencées par les produits des distributeurs, doivent impérativement redorer leur blason pour justifier leurs prix élevés.

Une étude réalisée en 2002 par deux un

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant