Nos solutions pour faire fructifier votre contrat d'assurance vie

le
1

Pour tenter d'obtenir un meilleur rendement sur son contrat d'assurance vie, la diversification vers des unités de comptes est la voie la plus logique. D'autant que les possibilités sont nombreuses. Premièrement, il est indispensable de faire le point sur votre situation et vos objectifs patrimoniaux. Ensuite, deux options s'offrent à vous : confier les rênes de votre contrat à un professionnel ou faire cavalier seul. C'est tout à fait possible mais cela demande un peu plus d'efforts. Voici les paramètres pour faire les bons choix.

>>> Retrouvez les rendements 2015 de plus de 300 contrats d'assurance vie

Plusieurs éléments peuvent vous aider à cerner votre profil de risque : prudent, dynamique... "Avant toute chose, l'épargnant doit définir son projet patrimonial et l'horizon de placement qui en découle", explique François Leneveu. Il sera possible de prendre plus de risque sur un placement de long terme. Il faut aussi raisonner en fonction de votre patrimoine total : êtes-vous déjà exposé aux marchés, via un plan d'épargne en actions (PEA) par exemple ? L'aspect psychologique entre également en ligne de compte. "Il permet à chacun de plus ou moins bien accepter l'impact des fluctuations y compris à court terme", souligne Emmanuel Gros, agent général Axa à Lingolsheim. Ces éléments doivent vous permettre de déterminer votre exposition aux actions. Même un épargnant "prudent" peut investir 10 à 20 % de ses primes en unités de compte, à condition d'avoir au moins cinq ans devant lui.

Un bon contrat est une chose, encore faut-il qu'il soit bien géré ! Si vous ne connaissez rien aux marchés financiers et que vous n'avez pas l'intention d'y consacrer du temps, la gestion sous mandat apporte la solution idéale.

Dans sa version personnalisée, vous donnez les pleins pouvoirs à un gestionnaire sur votre enveloppe. Il va effectuer les arbitrages les plus adaptés à votre profil et à votre objecti...

lire la suite sur votreargent.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • faites_c il y a 8 mois

    "Avant toute chose, l'épargnant doit définir son projet patrimonial et l'horizon de placement qui en découle"!!! Ouvrir une AV avec un horizon de placement inférieur à 8 ans est une hérésie! Si l'horizon de placement est inférieur à 2 ans alors il ne faut investir que dans les fonds en euros et en fonction de votre taux d'imposition, le rendement maximal après prélèvements sociaux et impôts est aujourd'hui de l'ordre de 1.5%! Toute le reste est du blabla de pseudos conseillers financiers!