Nos réponses à cinq questions clés sur le PEA

le
0
Le Palais Brongniart, ancien siège de la Bourse de Paris. (© Le Revenu)
Le Palais Brongniart, ancien siège de la Bourse de Paris. (© Le Revenu)
 «Pouvez-vous me conseiller sur des sicav que je pourrai mettre dans mon PEA ?»

Nous vous conseillons des fonds investis à l’international. Pour être éligible au PEA, Sicav et FCP doivent détenir un minimum de 75% de titres européens. Mais certains fonds répliquent la performance des bourses américaines et asiatiques grâce à des échanges de performances (swap en anglais). Nous vous recommandons trois fonds régulièrement performants : Étoile Actions internationales (FR0010501650), LFP Actions Monde (FR0000992471) et HSBC Actions Monde (FR0000421109).

«Je vais clôturer mon PEA, mais je voudrais conserver mes titres. Est-ce possible ?» 

Oui. Le PEA n’est rien d’autre qu’un compte-titres logé dans une enveloppe fiscale. Ce que vous décidez de clôturer c’est l’enveloppe, le PEA, pas le compte-titres. Voilà pour la théorie. La pratique est plus complexe. Car les banques n’aiment pas clôturer un PEA sans vendre les titres. Ce cas de figure est plus complexe pour elles à gérer. Leur système informatique ne le prévoit pas forcément. Mais légalement c’est possible. Vous devez donc vous battre pour l’obtenir.

Le gain est double : vous évitez des frais de courtage liés à la vente des titres et à leur rachat ; vous évitez de prendre un risque financier inévitable car entre le moment où vous vendez et le moment où vous rachetez

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant