Nos régions ont du talent : Provence-Alpes-Côte d'Azur

le
0
Nos régions ont du talent : Provence-Alpes-Côte d'Azur
Nos régions ont du talent : Provence-Alpes-Côte d'Azur

D'ici l'Euro, on fait une revue d'effectif de ce que les régions françaises ont de mieux à offrir question football. Histoire de mieux se familiariser avec le nouveau découpage administratif et de ce que cela implique pour le ballon rond. Première étape en Provence-Alpes-Côte d'Azur, où Marseille est presque le centre du monde.

En 1998, un célèbre équipementier sportif a bien saisi la valeur du fantasme en placardant le visage de Zinédine Zidane sur le mur d'une maison de Marseille. Enfant de la ville, mais jamais joueur de l'OM, le meneur de jeu des Bleus - tout frais champion du monde - symbolise alors ce que la cité phocéenne peut offrir de mieux à la France du football. Près de 20 ans plus tard, on attend toujours le prochain Zidane, mais la place de la région marseillaise parmi les grands viviers footballistiques français ne fait pas débat. " La région PACA est clairement une source importante de talents et la présence de Marseille - une ville où le football fait partie intégrante de la culture - est l'une des raisons ", estime Denis Moutier, directeur du pôle espoir d'Aix-en-Provence. Mais pour lui, la force de Marseille a beau être réelle, elle n'explique pas tout. " C'est aussi une question de générations, on n'a pas toujours beaucoup de Marseillais qui percent dans nos équipes, c'est cyclique. " Et quand ceux-ci ont le niveau, ils n'optent pas forcément pour l'OM pour se montrer car " à l'Olympique de Marseille, ils se demandent s'il y aura vraiment des opportunités ", explique le formateur. Frédéric Barilaro, de l'AS Monaco, connaît la problématique sur le bout des doigts : " Nous, on a eu Yohan Mollo ou Djamel Bakar. Bryan Dabo à Montpellier, c'est pareil, beaucoup de petits clubs de la région sont en partenariat avec Montpellier qui peut faire de la pré-formation et a une image de club qui lance des jeunes, plus que l'OM. " Récemment, Bilel Boutobba a refusé de signer pro avec l'OM, mais le plus souvent selon Kaïsse Hannachi - entraîneur des U15 de Air Bel, l'un des meilleurs clubs de jeunes de la région - " les jeunes d'ici ne font même pas la démarche de tenter l'OM et n'hésitent pas à aller à Montpellier, Lyon ou Bordeaux. " Pour lui, la référence de la formation n'est autre que Lyon : " Il manque un fer de lance de la formation en PACA, et pour nous le modèle à suivre c'est l'OL, et on considère que cela fait partie du sud. " Une situation qui désolerait presque Denis Moutier car " si Marseille avait une plus grosse politique de formation, cela permettrait de sortir encore plus de joueurs, le potentiel régional n'est pas totalement exploité ". Même s'il comprend bien qu'un club comme l'OM se doit de " faire rêver, et donc…

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant