"Nos armes ce sont les bouquins, eux c'était un ballon"

le
0
"Nos armes ce sont les bouquins, eux c'était un ballon"
"Nos armes ce sont les bouquins, eux c'était un ballon"

"Un maillot pour l'Algérie" est l'occasion de vivre ou de revivre dans une jolie BD, le périple de l'équipe du FLN emmenée par Rachid Mekloufi. Dans cet entretien, le dessinateur Javi Rey et les auteurs Bertrand Galic et Kris évoquent aussi le thème délicat de l'impartialité de l'écrivain, sans oublier les rôles de l'histoire, du footballeur et du sport en France.

Bonjour messieurs. Une brève présentation ?
Bertand Galic : Bertrand Galic, je suis auteur de bandes dessinées. Mes premiers ouvrages ne sortent que maintenant mais ça fait quatre, cinq ans que je m'y adonne sérieusement. Je suis par ailleurs prof d'histoire géo.
Krys : Krys, je suis scénariste, Brestois. Ça fait 15 ans que je fais de la bande dessinée, plutôt de style documentaire, reportage, à partir de récits historiques ou faits réels. J'ai été barman, libraire, apprenti footballeur jusqu'à 15 ans. Je suis passé par le centre de formation du Stade brestois, mais c'était une autre époque. Une époque où, pour moi, seul le foot était important. Si je n'avais pas écrit, j'aurais aimé être footballeur.
Javi Rey : Javi, dessinateur. Je suis supporter du Barça comme mon grand frère, mon père et mon grand-père. Je suis Catalan et j'aime la philosophie de jeu du club. Avant de devenir auteur de bandes dessinées, mon rêve était de jouer au Barça.

Alors, dites-nous, pourquoi ce livre ?

BG : Krys m'avait parlé de son envie de mêler sport et politique. On est allés sur les mêmes bancs à la Fac. Passionné de sport et d'histoire, il a forcément éveillé mon intérêt. Je me suis mis en quête d'un sujet et suis tombé un peu par hasard sur l'histoire de cette première équipe algérienne de foot. Le premier document que j'ai trouvé est une photo de Rachid Mekhloufi, pas avec le maillot de Saint-Étienne mais celui de l'Algérie. J'ai reconstitué le puzzle, je l'ai présenté à Krys, ça l'a intéressé et on a monté le projet.
K : J'ai vécu pendant longtemps dans un quartier métissé de Brest :
« Le tout premier match de foot que j'ai vu à la télé c'était Algérie Allemagne 1982. Je l'ai regardé avec tous mes potes. Tout le monde était algérien ce jour-là. »Krys
Le petit Paris. J'avais pas mal de copains algériens. Le tout premier match de foot que j'ai vu à la télé c'était le fameux Algérie Allemagne de 1982. Je l'ai regardé avec tous mes potes. Tout le monde était algérien ce jour-là. Bon après, ils ont été éliminés dans les…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant