Norvège : Le Pen reste solidaire de son père 

le
0
La présidente du FN a refusé de désavouer les propos controversés de Jean-Marie Le Pen sur la tuerie d'Oslo.

«Si j'avais été en désaccord ou si ses propos m'avaient paru choquants, je l'aurais dit.» Vendredi sur Europe 1, Marine Le Pen a brisé son silence sur les propos controversés de son père, Jean-Marie Le Pen, après la tuerie en Norvège. Engagée dans une entreprise de dédiabolisation du FN, la candidate à la présidentielle 2012 a pourtant soutenu son père, dénonçant «une polémique artificielle» et affirmant ne pas être «en désaccord» avec lui. Bien au contraire, a-t-elle fait valoir, il «s'est posé la question, et c'est une vraie question, sur le choix d'une société».

«Si, sur l'île d'Oléron, il y avait eu massacre comme en Norvège et que la police avait mis une heure et demie à intervenir, ne croyez-vous pas qu'il y aurait eu des voix dans la classe politique française pour critiquer l'absence de rapidité d'intervention ?», s'est interrogée la présidente du FN. Selon elle, Jean-Marie Le Pen s'est «contenté de faire cela», en dénonçant la «na

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant