Norvège-L'avocat de Breivik plaide la "fragilité mentale"

le
0
    OSLO, 18 mars (Reuters) - Les conditions de détention 
d'Anders Behring Breivik, militant d'extrême droite qui purge 
une peine maximale de 21 ans d'emprisonnement pour le meurtre de 
77 personnes en juillet 2011, devraient être assouplies en 
raison de la "fragilité mentale" du détenu, a indiqué son 
avocat, vendredi. 
    Le tribunal, installé dans le gymnase de la prison de Skien, 
dans le sud de la Norvège, où Breivik est enfermé, a entendu les 
plaidoiries de la défense au dernier jour du procès que le 
condamné intente à l'Etat norvégien pour violation de la 
Convention européenne des droits de l'homme. 
    Breivik, qui a répété sa fidélité à l'idéologie nazie, 
estime que les conditions de son incarcération sont inhumaines, 
se plaignant de la qualité du café et des repas réchauffés au 
four à micro-ondes. 
    "Il est totalement seul, heure après heure", a expliqué 
l'avocat Oeystein Storrvik. "Il dit qu'il est 
national-socialiste et d'autres choses qui, pour des gens 
normaux, sont complètement absurdes." 
    "La fragilité mentale de Breivik doit être prise en 
considération comme une infraction à la Convention (des droits 
de l'homme). C'est le coeur de la question", a poursuivi 
l'avocat dans sa plaidoirie. 
    "Le plaignant n'est pas et n'a jamais été soumis à un 
traitement inhumain", a affirmé Adele Matheson Mestad, 
représentante du ministère public, rappelant que Breivik avait 
effectué le salut nazi dès l'ouverture du procès, un geste 
qu'elle a jugé insultant pour le tribunal. 
    Le jugement devrait être rendu vers la fin du mois d'avril 
mais, selon un juriste, il sera difficile à Breivik de 
convaincre le juge du caractère inhumain ou dégradant de sa 
situation. 
 
 (Gwladys Fouche et Stine Jacobsen; Pierre Sérisier pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant