Normal est Cyprien

le
0
Normal est Cyprien
Normal est Cyprien

Arraché cet été à Lens, Wylan Cyprien est devenu en l'espace de quelques semaines la nouvelle clé du jeu niçois dans un système de jeu redessiné par Favre avec l'arrivée de Belhanda. Une impression de déjà-vu avec Nice, mais surtout les premiers souffles d'une promesse.

Sur le papier, les noms défilent : Yoann Cardinale (22 ans), Ricardo Pereira (22 ans), Malang Sarr (17 ans), Dalbert Henrique (23 ans), Vincent Koziello (20 ans), Rémi Walter (21 ans), Vincent Marcel (19 ans), Arnaud Lusamba (19 ans), Alassane Pléa (23 ans). Avec ses vingt-cinq piges, Jean Seri ferait presque figure d'ancien et Paul Baysse (28 ans) de mono de colo. L'information est quasiment passée inaperçue à la fin du mois dernier. Dans sa lettre hebdomadaire, l'Observatoire du football CIES expliquait avec une étude sur le début de saison des cinq grands championnats européens que Nice affichait cette fois encore le plus jeune effectif d'Europe avec une moyenne d'âge fixée à 23,3 ans, là où Toulouse le talonne de près (23,4 ans). Wylan Cyprien, lui, n'était alors qu'un joueur de rotation ou un gosse de vingt et un ans qu'on alignait à droite d'un triangle offensif.


Lucien Favre était alors dans la phase de découverte du produit, celle où on le retourne pour comprendre comment bien le faire avancer, puis Younès Belhanda est arrivé et a bousculé les schémas du professeur grisonnant. Nice est devenu un 3-5-2 avec toutes les forces que cela dégage : des latéraux rapides et indispensables (Ricardo Pereira et Dalbert), un milieu à trois compact, étouffant et joueur, et une doublette offensive qui termine le spectacle en saluant le public comme contre Monaco mercredi (4-0). En l'espace de quelques semaines, les Aiglons ont retrouvé leur jus de la saison dernière en retournant notamment l'OM (3-2) et n'ont toujours pas perdu un match de championnat cette saison, juste une fausse note en Ligue Europa contre Schalke 04 (0-1) où l'enjeu a croqué le jeu. Et au milieu de tout ça : Cyprien cavale et souffle le chaud, après avoir retrouvé une place à l'organisation. Comme un symbole.

💪🏾⚽️⚫️🔴 victoire hier dans le derby 😬 merci à tous pour vos messages ❤️ #issanissa pic.twitter.com/7jj0MD3y0K

— Wylan Cyprien (@WylanCyprien) 12…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant