Nordea salue la résistance de l'économie suédoise

le
0

(AOF) - Selon Nordea, le PIB mondial devrait croitre de 3,1% en 2016 et de 3,2% en 2017. Concernant les quatre économies nordiques (Suède, Norvège, Danemark et Finlande), la croissance devrait de 2% en 2016, avant une décélération à 1,7% en 2017, avec une mention particulière à l'économie suédoise. Cette dernière "a été capable de maintenir un rythme de croissance du PIB remarquablement élevé, proche de 4%. Tous les secteurs sont en croissance, même les exportations, par conséquent la situation du marché de l’emploi s’améliore rapidement", écrit Nordea.

"Cependant, nous anticipons une modération de la croissance en fin d'année", précise Helge J. Pedersen, chef économiste du groupe.

En Norvège, l'économie continentale est restée au point mort au second semestre de l'année passée, pénalisée par le déclin de l'activité dans les industries liées au pétrole, indique Nordea. "Ce ralentissement devrait continuer, toutefois la croissance de la demande dans d'autres secteurs de l'économie et la faiblesse de la couronne norvégienne vont permettre d'amortir la chute de ce secteur", ajoutent les experts de la banque.

Au Danemark, 2015 a été une nouvelle année de croissance économique décente, mais pas très soutenue. "Les dépenses des consommateurs représentent encore le catalyseur clé de la reprise, tandis que les exportations sont impactées par la faiblesse du commerce mondial", souligne la banque spécialiste des économies nordiques.

Enfin, concernant la Finlande, "l'économie est parvenue à quitter le territoire de croissance négative qu'elle occupait en 2015, Nordea s'attend à une croissance modeste dans les prochaines années. Ainsi, l'économie finlandaise devrait faire moins bien que ses homologues scandinaves et la lenteur des réformes essentielles entretient les incertitudes économiques du pays" explique Nordea.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant