Nordea Multi Assets reste positif sur les obligations souveraines britanniques et américaines

le
0

(AOF) - Le résultat du référendum en faveur du Brexit a conduit à un mouvement de vente généralisé sur les marchés financiers, commente l'équipe Multi Assets de Nordea Asset Management. Toutefois, la réaction d'aversion des investisseurs a eu un impact assez disparate sur les classes d'actifs, constate Asbjørn Trolle Hansen, responsable de l'équipe Multi Assets. " Si la livre sterling et les valeurs boursières du secteur bancaire européen ont souffert instantanément, d'autres classes d'actifs ont fait preuve d'une grande résilience.

C'est le cas des valeurs américaines dans le secteur des services aux collectivités ("utilities") et du dollar, qui continuent d'afficher des performances positives. Le Brexit a donné lieu à un ‘sell-off' sélectif et non massif, de la part des investisseurs ".

À l'échelle des obligations souveraines à 10 ans, les bons du Trésor américain, le Bund allemand et le Gilt britannique ont, depuis le 23 juin, suivi une trajectoire parallèle : les taux ont subi une baisse conséquente – ce qui se concrétise par une appréciation pour les investisseurs déjà détenteurs de ces titres – de respectivement 30, 20 et 40 points de base. Le rendement des obligations du Trésor s'établit à près de 1,40%, contre 0,80% pour le Gilt et -0,12% pour le Bund. " Les rendements du Bund sont retournés en territoire négatif et sont à présent si faibles qu'ils n'offrent plus de protection. " explique Asbjørn Trolle Hansen.

Le comportement défensif des fonds Nordea - 1 Stable Return Fund et Nordea 1 - Flexible Fixed Income Fund a permis d'immuniser les deux portefeuilles contre l'impact du Brexit. En effet, la veille du Brexit, le 23 juin, la performance du fonds Nordea 1 – Stable Return Fund (part BP-EUR) était de +4,79% depuis le début de l'année.

Au 27 juin, après deux jours de forte baisse sur les marchés, le fonds atteignait +5,04%. Concernant le fonds Nordea 1 – Flexible Fixed Income Fund (part BP-EUR), la performance a évolué de +2,42% à +2,55% entre ces deux dates. " La résilience des fonds s'explique par leur allocation équilibrée selon un budget de risque combinant des actifs sûrs et des actifs risqués capables de protéger le portefeuille dans n'importe quel environnement de marché, et qui a apporté une contribution positive à la performance. Nous avons notamment tiré parti de nos positions longues sur le yen, les obligations souveraines américaines et britanniques, et de nos positions ‘short' sur la livre sterling. Le fonds Nordea 1 – Stable Return Fund a bénéficié non seulement d'une sélection judicieuse d'actions stables de grande qualité particulièrement résilientes dans ce type d'environnement, mais aussi d'une exposition en actions défensives américaines dans le portefeuille".

Pour les semaines à venir, l'équipe n'envisage pas, à ce stade, de changements significatifs dans son allocation. " Nous restons positifs sur les obligations du Trésor américain et sur le Gilt britannique à court terme, qui devraient continuer à offrir une bonne protection à la baisse. Leur potentiel de rendement ajusté au risque reste attrayant pour le moment, mais cela pourrait changer à moyen terme. Le plus important selon nous est de continuer à veiller au bon équilibre des risques au sein du portefeuille, qui constitue l'ADN protecteur de ces deux fonds " conclut Asbjørn Trolle Hansen.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant