Nordea et MacKay Shields croient aux corporates américaines

le
0
(NEWSManagers.com) - De passage à Paris pour présenter aux investisseurs le compartiment US Corporate Bond Fund (*) de la sicav Nordea 1, Louis N. Cohen, managing director, global fixed income division du new-yorkais MacKay Shields (56 milliards de dollars d'encours) a rompu une lance en faveur des obligations d'entreprises américaines de catégorie investissement, dont le potentiel reste au moins aussi solide que celui du haut rendement.
Le fonds, dont l'encours fin septembre ressortait à 1.252 millions de dollars contre 978 millions fin décembre, n'a pas souffert de retraits depuis le début de l'année, probablement parce que sa clientèle se compose majoritairement d'investisseurs institutionnels et que le gestionnaire nordique lui-même investit dans le fonds. D'ailleurs, Nordea a confié quatre fonds à MacKay Shields, dont un US High Yield de 11,1 milliard de dollars, un Global High Yield avec un fort biais américain de 35 millions de dollars et un Low Duration High Yield lancé en mars de 400 millions de dollars au compteur.
La confiance manifestée par Louis Cohen tient d'une part au fait qu'il ne croit pas à une récession, mais table toujours sur une faible croissance de 2 % pour les Etats-Unis. Cela rejoint les résultats du sondage de Russell Investments publié le 29 septembre (et réalisé entre les 23 août et 2 septembre), selon lequel 79 % des gestionnaires d'actifs américains ne croient pas une récession à double détente (double-dip recession). De plus, la situation bénéficiaire des entreprises américaines survivantes s'est considérablement améliorée, et les banques américaines ne sont plus vulnérables comme en 2008. Enfin, l'opération " Twist" lancée par la Fed vise à dissuader les banques de faire de la transformation d'échéances et à ne plus investir en Treasuries, " mais à pomper du crédit dans le système" . Bien sûr, il faudra veiller à ce que cela ne génère pas trop d'inflation?
Pour les investisseurs, la rémunération des obligations catégorie investissement est très intéressante, avec des spreads de 225 points de base. Le fonds Nordea est investi à 60 % en titres BBB, à 10 % en obligations BB et à 25 % en papier noté A. Le portefeuille affiche environ 225 lignes, avec un faible taux de rotation (" nous investissons, nous ne faisons pas de trading" , indique Louis Cohen).

(*) LU0458979746

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant