Nord : une filiale de Renault accusée de ficher son personnel

le
0
Nord : une filiale de Renault accusée de ficher son personnel
Nord : une filiale de Renault accusée de ficher son personnel

Des salariés de l'usine MCA (Maubeuge Construction Automobile) de Maubeuge (Nord), une filiale du groupe Renault, ont saisi les prud'hommes d'Avesnes-sur-Helpe (Nord) après la découverte de fichiers personnels jugés «illégaux».

«Au total, quatre fichiers ont été découverts, comportant le nom de 93 salariés. Le premier a été découvert en début d'année et le dernier en date est un fichier intitulé suivi des grévistes, où sont marqués noms, prénoms, matricules et un commentaire, où le salarié est obligé de justifier pourquoi il fait grève», a expliqué Samuel Beauvois, délégué Sud de l'usine MCA.

«C'est illégal. On n'informe pas les salariés qu'ils figurent sur ces fichiers, on ne les informe même pas de l'existence de ces fichiers. C'est contraire à l'article L1222-4 du code du travail», qui stipule qu'«aucune information concernant personnellement un salarié ne peut être collectée par un dispositif qui n'a pas été porté préalablement à sa connaissance», a poursuivi le syndicaliste.

«Nous avons déposé les trois premiers recours au conseil des prud'hommes dès la semaine dernière pour non-respect du code du travail. Un autre le sera lundi et quatre autres dossiers sont en préparation. Chaque salarié réclame 3000 ?", a indiqué Samuel Beauvois.

La direction de MCA a confirmé en fin d'après-midi avoir «reçu deux convocations devant le bureau de conciliation du conseil de prud'hommes d'Avesnes-sur-Helpe».

La direction a diligenté une enquête

«La protection des données personnelles des salariés est au c?ur des valeurs de Renault et fait partie de la charte éthique de l'entreprise. Dès qu'on a reçu l'information faisant état d'un risque d'atteinte aux règles relatives à la protection des données personnelles, Renault a diligenté une analyse des pratiques mises en cause au sein de sa filiale», a-t-on ajouté.

«Les premiers éléments recueillis ont conduit l'entreprise à ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant