Nord-Pas-de-Calais - Picardie : le plan de Xavier Bertrand pour booster l'emploi

le , mis à jour à 10:38
3
Nord-Pas-de-Calais - Picardie : le plan de Xavier Bertrand pour booster l'emploi
Nord-Pas-de-Calais - Picardie : le plan de Xavier Bertrand pour booster l'emploi

En décembre, le président les Républicains du Nord-Pas-de-Calais - Picardie, Xavier Bertrand, s'est fait élire sur cette promesse : « Notre région au travail ». Du slogan aux travaux pratiques, son équipe dit mener une politique « business friendly » (bienveillante pour le business). Soit, entre autres mesures, la subvention de 25 % des charges patronales pour tout emploi créé dans une société de moins de 250 salariés. La région a aussi mis en place une aide aux transports de 20 € par mois pour les particuliers faisant plus de 30 km pour aller travailler.

Surtout, et c'est sa mesure phare, Xavier Bertrand a créé Proch'emploi en janvier. Cette plate-forme téléphonique doit mettre en relation les demandeurs d'emploi et les entreprises et remplir l'objectif affiché pendant la campagne de « redonner un travail à 60 000 chômeurs dans la région », soit « juste la moitié » des « 120 000 offres d'emploi non pourvues ». Bilan provisoire en ce printemps : « 7 000 appels reçus, 6 000 entretiens réalisés et plusieurs centaines de retours directs à l'emploi », selon le cabinet de Bertrand. « Pôle emploi n'a plus ou pas les moyens de faire ce que fait la région. Il y a tellement de gens à aider ! » plaide-t-on à la présidence. « Ce sont des outils complémentaires. Il faut voir l'intérêt des demandeurs », commente un responsable de Pôle emploi, en rappelant que ses conseillers dans la région ont mené... 2 millions d'entretiens en 2015.

« Il faudra regarder dans un an, pour savoir si cela a porté ses fruits », estime pour sa part Pierre de Saintignon, candidat PS malheureux aux régionales, lui-même spécialiste des questions d'emploi.

Xavier Bertrand et le premier adjoint de la maire de Lille, Martine Aubry, échangent régulièrement sur le sujet. Les deux hommes se voient notamment avant chaque séance du conseil régional. C'est ainsi que Saintignon a convaincu Bertrand de conserver ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1903733 il y a 7 mois

    Mensonge, il a été élu grace aux électeurs de gauche, pas de quoi pavoisé. Sans la gauche il prenait certainement sa bran...lée.

  • dotcom1 il y a 7 mois

    Pourquoi ne pas recruter comme le suggère la gauche dans les métiers de la sidérurgie, du charbon et du textile?

  • mlaure13 il y a 7 mois

    Quelque soit l'horizon sur lequel nous nous penchons, force est de constater qu'il n'y a aucune échappatoire...l'humanité est condamnée à brève échéance...et l’homme, cet être soi-disant le plus intelligent sur terre, aura fait le plus court passage de toutes vies sur cette planète… ((