Nord du Mali : un chef touareg contre Aqmi

le
0
Bilal Ag Chérif, le leader des rebelles laïcs à l'origine du soulèvement, a été reçu à Paris.

Marginalisés sur le plan militaire par les islamistes armés dans le nord du Mali, les Touaregs laïcs tentent de revenir dans le jeu diplomatique. Une délégation du Mouvement national pour la libération de l'Azawad (MNLA) dirigée par son secrétaire général Bilal Ag Chérif est depuis plusieurs jours à Paris pour une série d'entretiens au Quai d'Orsay pour promouvoir une issue politique à la crise dans le Sahel. «Nous sommes venus pour écouter et nous faire entendre, pour partager des conseils utiles», commente Bilal Ag Chérif. Le mouvement défend l'idée d'une solution négociée avec ceux qui dans le pays touareg refusent le terrorisme. «La force africaine qui sera chargée de lutter contre les groupes terroristes connaît mal le désert. Nous craignons qu'elles ne parviennent pas à venir à bout de sa mission et qu'elle commette des massacres contre les civils», avertit le c...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant