Nord : 74 chiens et des dizaines d'autres animaux... dans 40 m2

le
0
Nord : 74 chiens et des dizaines d'autres animaux... dans 40 m2
Nord : 74 chiens et des dizaines d'autres animaux... dans 40 m2

Elles adorent les animaux, c'est une certitude. Et c'est une vraie ménagerie que la mère et la fille ont installé dans leur petit 40m2, à Wavrin (Nord ) ! Pas moins de 74 chiens, 32 hamsters, des chats, tortues et lapins... vivaient chez Françoise et Catherine, respectivement âgée de 80 et 45 ans, révèle La Voix du Nord. Cette passion irraisonnée leur a valu une descente des gendarmes, jeudi matin, suite à quatre plaintes déposées par des vendeurs qui n'ont pas été réglés et des acheteurs qui n'ont pas été livrés. Catherine a été placée en garde à vue dans la foulée et est ressortie le lendemain avec une convocation au TGI de Lille. Sa mère Françoise, 80 ans, a été entendue comme témoin par les gendarmes d'Hallennes-lez-Haubourdin,

Cette affaire ne date pas d'hier. Déjà en 2010, une procédure d'élevage de chiens illégal avait été lancé contre Catherine et sa mère. Cette fois si les gendarmes se sont intéressés à elles, c'est à cause de quatre plaignants qui affirment avoir vendu des animaux à Catherine sans jamais avoir été payés. La quadragénaire est accusée d'avoir produit des chèques en bois, qu'elle mettait au nom de sa mère. Et par ailleurs, les certificats vétérinaires des animaux n'étaient pas conformes.

Les deux femmes ont depuis réintégré leur domicile où flotte une odeur fétide à laquelle elles se sont depuis longtemps habituées. Elles n'ont semble-t-il toujours pas compris les raisons de cette procédure: « Admettons qu'il y ait trop de chiens. Mais ici, ils sont bien traités.», a confié au journaliste de la Voix du Nord, Catherine, qui n'arrive pas à se faire à l'idée qu'on l'ait dépossédée de ses animaux.

Les gendarmes ont en effet saisi, par l'entremise de la Ligue protectrice des animaux (LPA), 74 chiens, 32 hamsters et cochons d'Inde, huit chats, deux tortues de Floride, six lapins et des oiseaux. La LPA a dû utiliser ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant