Nora Berra se défend d'homophobie et maintient ses propos sur les gays

le
0
La semaine dernière, la secrétaire d'Etat à la Santé avait déclaré que «l'homosexualité était un facteur de risque pour le VIH». Mardi, elle s'est dite «peinée» par la polémique déclenchée.

Nora Berra garde le cap. Une semaine après avoir déclaré que «l'homosexualité est un facteur de risque pour le VIH, donc une contre-indication de don», la secrétaire d'Etat à la Santé s'est de nouveau défendue de toute homophobie mardi. A la chambre haute, Nora Berra a maintenu mardi ses propos sur l'exclusion des homosexuels du don de sang. Ils avaient alors déclenché une vague d'indignation. «C'est bien la notion de comportement ou de situation 'à risques' qui doit être prise en compte», a-t-elle tenté de se justifier devant les sénateurs alors qu'elle présentait le projet de loi sur la bioéthique en séance.

La secrétaire d'Etat à la santé a affirmé que ses propos visaient à rappeler que «les homosexuels masculins sont parmi les premières victimes du VIH-Sida avec un nombre de nouvelles infections VIH environ 200 fois supérieur à celui de la population française». «Ce sont des données statistiques produites par l'Institut de veille sanitaire»

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant