Non-lieu requis dans l'affaire du "mur des cons"

le
19
NON-LIEU REQUIS DANS L'AFFAIRE DU "MUR DES CONS"
NON-LIEU REQUIS DANS L'AFFAIRE DU "MUR DES CONS"

PARIS (Reuters) - Le parquet de Paris a requis un non-lieu pour la présidente du Syndicat de la magistrature dans l'affaire du "mur des cons", un panneau de photos de personnalités, principalement de droite, affiché dans les locaux du syndicat classé à gauche, a-t-on appris de source judiciaire.

Françoise Martres a été mise en examen en février pour "injure publique" contre un membre de l'Assemblée nationale. Il appartient au juge d'instruction de prononcer par ordonnance un non-lieu ou un renvoi en correctionnelle.

L'existence du "mur des cons" avait été révélée en avril 2013 et confirmée ensuite par le Syndicat de la magistrature, qui avait précisé qu'il avait été installé dans le local sous la précédente majorité, "à une époque où les magistrats étaient très critiqués".

Le syndicat avait contesté "que cet affichage, qu'il n'a jamais eu l'intention de rendre public, puisse être assimilé à une quelconque publication syndicale".

(Gérard Bon et Gregory Blachier)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2734309 le vendredi 23 jan 2015 à 11:54

    Comment cette caste au dessus des lois peut elle se juger elle même, c'est pas ce que l'on appelle un conflit d'intérêt ? Il y a un dicton qui dit que l'on ne peut pas être juge et parti, mais ça, c'est juste bon pour la valetaille ! Je serais curieux de savoir, si on mettait en place un tribunal populaire quel serait le verdict !

  • miez1804 le vendredi 23 jan 2015 à 10:40

    Encore une caste qu'il va falloir supprimer!

  • M2833874 le vendredi 23 jan 2015 à 08:53

    Vive les valeurs de la République. A vomir.

  • M156470 le vendredi 23 jan 2015 à 08:11

    De mieux en mieux !!!

  • janaliz le vendredi 23 jan 2015 à 05:43

    Il y a vraiment du souci à se faire... SCANDALEUX !

  • M4098497 le vendredi 23 jan 2015 à 04:47

    Marisol Touraine représentée sur une fresque dans une salle de garde ce n'est pas bien mais le père d'une jeune fille violée et tuée traité de C.O.N dans un bureau de la magistrature c'est pas grave.

  • M4098497 le vendredi 23 jan 2015 à 04:29

    Marine , tu viens encore de gagner des voix sans rien faire. Viendront pas se plaindre après !

  • V.BENACE le jeudi 22 jan 2015 à 23:01

    Comment la magistrature peut-elle se juger elle-même? Le procureur qui a requis le non lieu a-t-il fait ses études avec la prévenue? Tout le monde se connaît dans ce petit milieu.

  • M3311272 le jeudi 22 jan 2015 à 22:38

    http://netanyafolieblog.canalblog.com/archives/2015/01/20/31349083.html

  • gnapi le jeudi 22 jan 2015 à 22:33

    Je résume. Je dessine une caricature insultantes pour certaines religions : je suis un modèle. J'insulte sur un mur des personnes : la justice n'a rien à dire. Je siffle Hollande : c'est la prison. Je défile contre les projets de lois ou la gestion du pays : c'est la prison avec sursis. C'est ça la liberté d'expression dans la France de 2015 ? c'est comme ça que la Charte des Droits de l'Homme de l'ONU est appliquée dans le pays des Droits de l'Homme ?