Non, les requins ne mangeront pas Google

le
0
Le géant californien a annoncé, lors d'une conférence à Boston le 7 août dernier, être en train de développer une nouvelle génération de câbles sous-marins.
Le géant californien a annoncé, lors d'une conférence à Boston le 7 août dernier, être en train de développer une nouvelle génération de câbles sous-marins.

Mardi 19 août, Google fêtait les dix ans de son introduction au Nasdaq, la Bourse de New York. Un anniversaire d'importance pour la troisième capitalisation boursière mondiale (derrière Apple et la société pétrolière et gazière Exxon), qui a multiplié sa valeur par dix-sept depuis 2004. Avec plus d'un milliard de requêtes par jour, Google est le site le plus visité au monde, réalise 60 milliards de dollars de chiffre d'affaires et près de 400 milliards en Bourse. Le géant californien peut ainsi se targuer d'avoir conquis le monde en une décennie. Son existence serait-elle pourtant compromise par un ennemi inattendu ? C'est ce que l'on pourrait croire à la lecture de certains articles relayés par différents médias : les requins s'attaqueraient à ses câbles sous-marins. Alors, info ou intox ? 80 % des pannes proviennent des activités humaines Qu'on se rassure, Google ne risque pas de laisser des plumes dans les mâchoires du prédateur des mers. S'il est vrai que l'entreprise a annoncé, lors d'une conférence à Boston le 7 août dernier, être en train de développer une nouvelle génération de câbles sous-marins, le but est d'améliorer leur protection d'une manière générale, et non de réagir à une subite hausse d'attaques de requins. En effet, "80 % des pannes proviennent des activités humaines comme la pêche, par le biais, par exemple, des ancres de bateaux" explique-t-on chez Orange. "Dans 20 % des cas restants, il y a les...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant