Non, la Juventus n'y arrive pas

le
0

Trois matchs, un point. Toujours aussi pauvre dans le jeu, la Juventus inquiète. Mais ce soir, elle n'a pas perdu. Mieux, elle a retrouvé sa "chance" de champion. Mauvais pour le moment, mais de bon augure pour la suite ?

Juventus 1-1 Chievo

Buts : Dybala (83e) pour la Juventus / Hetemaj (5e) pour le Chievo

Tous les symptômes sont là : manque de réalisme, de créativité et de précision. Le diagnostic est sans appel : la Vieille Dame est malade. Mais la condamner ce soir serait une énorme erreur. D'une part parce qu'elle a montré suffisamment de volonté pour montrer qu'elle pouvait inverser la tendance. Et d'autre part parce qu'elle a retrouvé ce petit truc qu'elle possédait, inconsciemment, ces quatre dernières années. La chance du champion certainement, qui lui permet de remonter n'importe quelle pente et en toutes circonstances. Ce soir, elle doit certainement cette "chance" au corps arbitral, qui a d'abord annulé un but au Chievo, avant de concéder un pénalty (généreux?) à la Vieille Dame. Mais c'est un péno qui vaut un point. Demain, ce sera peut-être une frappe de Pogba (méconnaissable depuis le début de la saison) qui en vaudra trois. Le début de la guérison ?

La bronca du Juventus Stadium


Dès les premières minutes de jeu, la mauvaise dynamique en cours se confirme. En trois passes, le Chievo, par l'intermédiaire de Perparim Hetemaj, met les Bianconeri en face de leurs doutes. Passe en profondeur, remise et une belle petite frappe dans le petit filet de Buffon. 1-0. Assez rapidement, Hernanes, Bonucci et Dybala sonnent la révolte mais à chaque fois, leurs gestes manquent de conviction. Et ce sera comme ça pendant un bon bout de temps. Malgré le retour de Marchisio dans l'entrejeu et des assauts récurrents, la Vieille Dame bloque à l'entrée de la surface veronese. C'est dur. Allegri est tout rouge. Les sifflets des tifosi pleuvent sur le Juventus Stadium. Gigi Buffon doit même s'expliquer avec ses supporters. En gros, ce n'est pas le meilleur moyen de renouer avec la victoire.

Alerte enlèvement


Pire, l'électrochoc voulu par Massimiliano ALlegri - faire rentrer Pogba et Cuadrado rapidement en deuxième période - mettra du temps à faire…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant