Non-cumul : Valls devant les sénateurs

le
0
Avant l'examen, à partir du 18 septembre, du texte interdisant le cumul de fonctions exécutives locales avec le mandat de parlementaire, le ministre de l'Intérieur a été auditionné par la commission des Lois du Sénat ce mardi.

«Une révolution démocratique». Auditionné par la commission des Lois du Sénat mardi, Manuel Valls a tenté de décourager les sénateurs de mener une guérilla contre le projet de loi interdisant le cumul d'une fonction exécutive locale avec un mandat de député ou de sénateur à compter de 2017. Le texte, largement critiqué par les sénateurs de tous bords, au premier rang desquels le président du groupe socialiste François Rebsamen, arrivera à la Chambre haute à partir du 18 septembre. Les députés l'avaient quant à eux voté en première lecture avant les vacances.

«Ce texte est une étape importante dans la modernisation de nos institutions», s'est félicité le ministre de l'Intérieur, qui a affiché sa «fierté» devant ce qui, selon lui, «...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant