Non-cumul des mandats : les sénateurs PS défient Hollande

le
0
Rebsamen dénonce la «démagogie» et le «populisme» des anticumul.

Le clash était programmé, il ne manquait plus qu'une date. Ce sera «le 27 février ou le 6 mars, vraisemblablement dès le 27 février», selon Alain Vidalies, le ministre des Relations avec le Parlement. Ce jour-là, le Conseil des ministres examinera le texte réformant le cumul des mandats pour une adoption définitive par le Parlement espérée «avant le 15 septembre». Une réforme promise par François Hollande mais qui provoque la fureur d'une partie des sénateurs socialistes, à commencer par celle de François Rebsamen qui, en termes choisis, a dénoncé le projet en parlant de «démagogie» et de «populisme».

«Il est facile de se faire applaudir sur des tréteaux en pourfendant le cumul au prétexte du renouvellement de la vie politique»,a grincé le sénateur maire de Dijon en présentant jeudi ses vœux à la presse. Selon lui, 80 des 128 sénateurs socialistes sont d'ores et dé...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant