«Non aux vieux démons de la germanophobie»

le
1
INTERVIEW - Le chef de la diplomatie, Alain Juppé, dénonce l'attitude «irresponsable» du PS.

Nicolas Sarkozy et Angela Merkel viennent de donner leur vision de l'Europe. Y a-t-il harmonie au sein du couple franco-allemand?

Il y a la volonté commune de travailler et d'agir ensemble. Depuis le traité de l'Élysée en 1963 entre de Gaulle et Adenauer, le dialogue entre la France et l'Allemagne a été permanent. Cela ne veut pas dire que nous partagions toujours le même point de vue au départ. Mais grâce à ce dialogue, nous sommes toujours parvenus à un consensus. C'est ce qui se passe aujourd'hui sur la crise de la zone euro. Nous sommes d'accord pour une discipline budgétaire stricte, mais accompagnée d'une véritable solidarité et de politiques communes.

Mais n'y a-t-il pas des divergences?

Il peut y en avoir sur les euro-obligations. L'Allemagne considère aujourd'hui qu'elles n'auraient de sens que dans le cadre d'un budget commun. Ce point de vue mérite d'être respecté. Mais sur la Banque centrale européenne, nous nous sommes mis d'accord sur l'idée qu'i

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8951316 le vendredi 2 déc 2011 à 19:41

    ça promet le PS !