Nomination : un "techno" à la tête du centre Pompidou ?

le
0
La rumeur donne l'actuel secrétaire général du gouvernement, Serge Lasvignes, favori pour le centre Pompidou, à la faveur d'un jeu de chaises musicales.
La rumeur donne l'actuel secrétaire général du gouvernement, Serge Lasvignes, favori pour le centre Pompidou, à la faveur d'un jeu de chaises musicales.

Alain Seban tire sa révérence : après huit ans (deux mandats) à la tête du centre Pompidou, il passera la main mercredi. Son successeur sera nommé en conseil des ministres sur proposition de Fleur Pellerin. Le choix n'a pas fait l'objet d'une procédure publique. François Hollande a donc examiné, avec la ministre, les candidatures de manière confidentielle. Un secret propice aux intrigues de cours qui, au terme d'un jeu de chaises musicales assez décoiffant, profiterait à Serge Lasvignes, l'actuel secrétaire général du gouvernement. C'est du moins la rumeur dominante à la veille du conseil des ministres.Tout partirait d'une préoccupation qui n'aurait rien à voir avec le monde de l'art. Un grand blessé de la politique attend son heure : Christophe Chantepy. L'ancien directeur de cabinet de Jean-Marc Ayrault ne peut se contenter de finir sa carrière au chaud, au sein du Conseil d'État. "Il souhaiterait plutôt une ambassade", glisse-t-on dans l'entourage du chef de l'État. Mais son nom circulait, lundi, pour le secrétariat général du Conseil constitutionnel. Ce mouvement provoquerait une réaction en chaîne : Chantepy au Conseil constitutionnel impliquerait le glissement de l'actuel titulaire du poste, Marc Guillaume, vers le secrétariat général du gouvernement, actuellement occupé par Serge Lasvignes. Et du coup, par ricochet, voilà que la rumeur attribue la direction du centre Pompidou à ce dernier... "Le centre Pompidou est plus qu'un...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant