Nokia revient à des pertes, ses ventes inférieures aux prévisions

le
0
Nokia revient à des pertes, ses ventes inférieures aux prévisions
Nokia revient à des pertes, ses ventes inférieures aux prévisions
Le fabricant finlandais de téléphones portables Nokia a annoncé jeudi être revenu à des pertes au premier trimestre, après avoir dégagé un bénéfice au trimestre précédent.La perte nette du groupe de 272 millions d'euros est de 70% inférieure à celle du premier trimestre de 2012. Nokia a vu son chiffre d'affaires chuter de 20% en un an à 5,852 milliards d'euros, bien en deçà des prévisions des analystes.Le groupe, qui peine face à une forte concurrence, "exécute sa stratégie dans l'urgence et maîtrise très bien ses coûts", a souligné le PDG, Stephen Elop dans le rapport financier trimestriel.Grâce à cette maîtrise des coûts, les pertes étaient moins importantes que celles attendues par les analystes interrogés par Dow Jones Newswires, qui tablaient sur une perte nette de 434 millions d'euros.Mais les ventes sont sur une pente inquiétante.La chute des téléphones portables s'est poursuivie. Le chiffre d'affaires de la division "appareils et services" à 2,888 milliards d'euros, s'est contractée de 32% sur un an, et de 25% par rapport au trimestre précédent. La baisse des ventes a été la plus forte en Chine (-56%), en Europe (-34%) et au Moyen-Orient et Afrique (-32%).Les ventes des téléphones portables bas de gamme ont chuté de 21% à 55,8 millions d'unités. Le recul des ventes des smartphones haut de gamme a été plus important (-49%), avec 6,1 millions appareils.Nokia joue son avenir avec la gamme de smartphone Lumia, dont les ventes se sont accélérées, en hausse de 27% par rapport au trimestre précédent avec 5,6 millions d'unités.Les analystes voient ce chiffre comme une bonne nouvelle, mais veulent mettre la réussite dans son contexte.Chute du bas de gamme"Les ventes de Lumia sont au-dessus des attentes (...) Sauf qu'on est encore très loin des leaders. Pour donner une idée, Apple vend dans le même temps 40 millions de téléphones concurrents", a commenté à l'AFP Eric Beaudet de...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant