Nokia: nouvelle perte nette de 227 millions d'euros

le
0
Nokia: nouvelle perte nette de 227 millions d'euros
Nokia: nouvelle perte nette de 227 millions d'euros

Le fabricant finlandais de téléphones portables Nokia a annoncé jeudi une perte nette de 227 millions d'euros et une lourde chute de ventes des téléphones portables classiques au deuxième trimestre.La perte nette est de 84% inférieure à celle du deuxième trimestre de 2012, alors que Nokia a vu son chiffre d'affaires chuter de 25% en un an à 5,695 milliards d'euros.La chute des ventes des téléphones portables bas de gamme a continué, en valeur (-39%) comme en nombre, tandis que dans les smartphones les ventes ont plongé de 24% par rapport à un an auparavant.Les analystes ont jugé ces volumes décevants."Les ventes de téléphones de bas de gamme, la vache à lait (de Nokia) s'effondre, c'est inquiétant parce que cette division devrait leur permettre de générer de la rentabilité pour maîtriser la transition", a commenté à l'AFP Éric Beaudet de l'agence Natixis.En revanche, les ventes de Lumia, le combiné haut de gamme avec lequel l'ancien numéro un mondial essaye de redorer son blason, ont augmenté, à 7,4 millions d'appareils, une hausse de 32% par rapport au trimestre précédent.Mais les analystes attendaient mieux. "Les ventes de Lumia ont été un peu moindres qu'attendu", a commenté Hannu Rauhala, analyste chez Pohjola Pankki, interrogé par l'AFP.Pour Mikael Rautanen d'Inderes, "la déception se trouve dans le prix de vente moyen des Lumia, à 157 euros par appareil au lieu des 175 attendus", a dit M. Rautanen à l'AFP.Le PDG de Nokia Stephen Elop continue pourtant de miser sur la gamme Lumia."Au troisième trimestre, nous prévoyons que nos nouveaux produits Lumia représenteront une part importante de nos ventes dans les appareils smartphones", a commenté le PDG de Nokia Stephen Elop dans un communiqué.Les pertes de Nokia sont moins importantes qu'attendu par les analystes de Dow Jones Newswires, qui tablaient sur 276 millions d'euros. En revanche, le chiffre d'affaires a déçu ces ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant