Nokia, mention bien, Alcatel-Lucent, c'est très bien !

le
0
Equipement dédié à la sécurité mobile dans un centre de Nokia, à Berlin. (© Nokia)
Equipement dédié à la sécurité mobile dans un centre de Nokia, à Berlin. (© Nokia)

En fin d’année dernière, Nokia a enregistré des performances financières en ligne avec les anticipations des analystes. Au quatrième trimestre 2015, l’équipementier télécoms finlandais a constaté une baisse de 3% de son chiffre d’affaires à taux de change constants, à 3,61 milliards d’euros. La faiblesse des ventes dans les réseaux (-12%), qui comptent pour 89% de l’activité, tranche avec les performances affichées par le concurrent Ericsson par exemple (-1% sur le trimestre). Et ce, malgré la forte croissance observée en Chine (+17%).

En revanche, le chiffre d’affaires de la division brevets a atteint le montant record de 403 millions d’euros (+170%), grâce au récent arbitrage lié au litige qui l’opposait au nord-coréen Samsung. Profitant de cette accélération des revenus de propriété intellectuelle, dont la rentabilité est très élevée, la marge brute de l’équipementier télécoms a avancé de 5,6 points, à 46,4%. Sur l’ensemble de l’exercice, elle s’établit à 43,6% (+1,9 point) et le bénéfice net progresse de 54%, à 499 millions d’euros. Les dirigeants ont ainsi décidé de relever de 14% le montant du dividende qui sera versé cette année, à 0,16 euro. Nokia offrira également un dividende exceptionnel de 0,10 euro.

Rentabilité record pour Alcatel-Lucent

De son côté, Alcatel-Lucent a dévoilé des résultats bien meilleurs que prévu. Son chiffre d’affaires a notamment

Lire la suite sur le revenu.com


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant