Nokia en ordre de marche pour la 5G dès 2017

le
1
    par Eric Auchard 
    BARCELONE, 22 février (Reuters) - Nokia  NOKIA.HE  s'attend 
à une transition vers la téléphonie de cinquième génération bien 
avant 2020, date généralement retenue par les acteurs des 
télécommunications, et l'équipementier finlandais entend être au 
rendez-vous. 
    Le groupe finlandais va accélérer ses investissements dans 
la 5G cette année et pourrait dès le début 2017 commercialiser 
des équipements qui permettront aux opérateurs de faire la 
transition, a dit son directeur général Rajeev Suri dimanche 
soir.  
    "La 5G arrivera plus rapidement que prévu. Cela pourrait 
surprendre certains d'entre vous", a-t-il déclaré au salon 
professionnel Mobile World Congress qui se tient cette semaine à 
Barcelone. 
    Contrairement aux cycles précédents marqués par des "big 
bangs", la 5G nécessitera de simples mises à jour d'équipements 
avant même que certaines de ses principales normes soient 
définies en 2018 et 2019, a fait valoir Rajeev Suri. 
    "2020 sera probablement l'année où nous verrons des 
déploiements importants en volume, (mais) nous commencerons à 
voir beaucoup de choses avant, en 2017, 2018, 2019", a-t-il dit. 
    La demande pour la norme actuelle 4G a atteint un pic en 
2015 grâce à l'installation de réseaux en Chine, le premier 
marché mondial, et nombre d'analystes craignaient maintenant 
quelques années de vaches maigres pour Nokia jusqu'à l'arrivée 
de la 5G. 
    Les réseaux mobiles de 2G, 3G puis 4G ont permis d'apporter, 
à des vitesses de plus en plus élevées, de la voix, du texte, 
des photos et vidéos aux téléphones et ordinateurs. La 5G 
permettra en plus de connecter des véhicules, villes, usines ou 
exploitations agricoles à "l'internet des objets", autrement dit 
d'étendre internet à des choses et lieux dans le monde physique. 
    En présentant ses résultats trimestriels le 11 février, le 
groupe finlandais avait dit s'attendre à une stabilisation des 
investissements des opérateurs de réseaux en 2016 et à un 
possible coup de mou pour ses activités de réseaux mobiles. 
    Nokia, qui a finalisé en janvier l'acquisition 
d'Alcatel-Lucent, espère grâce à cette opération accélérer sa 
croissance dans les équipements de téléphonie fixe. Il prévoit 
en outre 900 millions d'euros de réductions de coûts d'ici 2018, 
ce qui devrait aussi soutenir ses résultats. 
    Du fait de la fusion tout juste réalisée, le groupe ne 
présentera pas de prévisions pour 2016 avant le mois de mai. 
    Dimanche soir, Rajeev Suri a noté que SK Telecom 
ambitionnait d'être déjà prêt pour la 5G dès les Jeux olympiques 
d'hiver que la Corée du Sud accueillera en 2018. Le japonais NTT 
DoCoMo a également des projets d'expansion agressifs dans la 5G 
et un troisième client, dont il n'a pas dévoilé l'identité, 
compte sur la nouvelle technologie pour résoudre son problème du 
"dernier kilomètre" sans investir davantage dans des réseaux 
câblés. 
    "La 5G arrivera plus vite que prévu parce que ces clients 
sont très pressés", a dit le patron de Nokia. 
    Les équipements "5G-ready" de Nokia permettront aux clients 
du groupe finlandais d'activer la nouvelle technologie une fois 
qu'ils auront obtenu les fréquences et licences nécessaires. 
 
 (Véronique Tison pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jpc50 il y a 10 mois

    Alcatel ça aide !