Nokia décroche sévèrement après ses trimestriels

le
0
La concurrence dans l'univers des réseaux mobiles fait rage. (© Nokia)
La concurrence dans l'univers des réseaux mobiles fait rage. (© Nokia)

L’équipementier télécoms a dévoilé un chiffre d’affaires de 5,68 milliards d’euros au titre du deuxième trimestre. Les revenus ont reculé de 11%, principalement en raison de la diminution des dépenses des opérateurs télécoms pour le développement de leurs réseaux mobiles et le report de la signature de certains contrats.

Nokia est également victime de la forte concurrence des équipementiers chinois ZTE et Huawei Technologies, qui gagnent régulièrement des parts de marché. Résultat, sa marge brute a fléchi de 0,4 point, à 38,8%, et son bénéfice d’exploitation a été réduit de moitié, à 322 millions. Les analystes s’attendant à un montant proche de 400 millions, l’action Nokia accuse une baisse de 5% et fait figure de lanterne rouge de l’indice CAC 40.

Plus d’un milliard d’euros d'économies !

Pourtant, il existe bien un motif de satisfaction à extraire de cette publication. L’objectif des réductions de coûts annuels liés au rachat d’Alcatel-Lucent a été relevé à 1,2 milliard d’euros à horizon 2018, contre 900 millions.

Les dirigeants ont également précisé leur objectif de rentabilité pour la branche réseaux. Sa marge d’exploitation devrait s’établir entre 7 et 9% cette année, contre 7% au deuxième trimestre (hors charges liées au redressement judiciaire de son client Oi en Amérique latine) et «au moins 7%» attendu initialement.

La société précise

Lire la suite sur le revenu.com


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant