Nokia: bénéfice net non-IFRS divisé par deux.

le
2

(CercleFinance.com) - Nokia annonce un bénéfice net non-IFRS divisé par deux à 171 millions d'euros au deuxième trimestre 2016, soit un résultat dilué par action (EPS) de 0,03 euro, à comparer à 0,09 euro l'année dernière à la même époque.

A 332 millions d'euros, le bénéfice d'exploitation non-IFRS de l'équipementier télécoms a représenté une marge de 5,8%, en baisse de 440 points de base en comparaison annuelle.

Les ventes nettes non-IFRS atteignent 5,7 milliards d'euros au deuxième trimestre, à comparer à 6,4 milliards sur une base d'entreprise combinée comparable (2,9 milliards sur la base de Nokia seule), soit une contraction de 11%.

'La baisse de notre chiffre d'affaires reste préoccupante et reflète des conditions de marché difficiles. Même si nous ne prévoyons pas d'amélioration de ces conditions à court terme, nous pensons être bien positionnés', estime le PDG Rajeev Suri.

Le dirigeant met en avant le périmètre du portefeuille, l'accent mis sur la discipline opérationnelle, un renforcement de l'exécution commerciale et d'autres opportunités, dans l'évolution de la 4G à la 5G.

L'objectif de réductions de coûts annuel est revu à la hausse, avec environ 1,2 milliard d'euros de réductions de coûts totales annuelles à atteindre en 2018, comparées aux coûts d'exploitation non-IFRS combinés en 2015, à l'exclusion de Nokia Technologies.

Sur ce plan, le groupe finlandais précise avoir comptabilisé environ 600 millions d'euros de charges de restructuration et autres charges associées au titre du deuxième trimestre 2016.


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • faites_c il y a 4 mois

    "Le dirigeant met en avant le périmètre du portefeuille, l'accent mis sur la discipline opérationnelle, un renforcement de l'exécution commerciale et d'autres opportunités, dans l'évolution de la 4G à la 5G." Avant d'essayer de fourguer des équipements 5G, tentez donc de convaincre les opérateurs de couvrir en 4G l'ensemble du territoire! Avec une couverture d'environ 10% de la France en 4G (même si cela correspond à 60% de la population), nos opérateurs ont encore du boulot!

  • s.thual il y a 4 mois

    Merci mr combes d avoir jeté alcatel .....et vous même avoir quitté le navire soutenu de plus par nos gouvernants semble t il...complicité à votre profit...