Noël: les sites de e-commerce forcés d'être toujours plus rapides

le
0
Noël: les sites de e-commerce forcés d'être toujours plus rapides
Noël: les sites de e-commerce forcés d'être toujours plus rapides

Une page web trop lente à s'ouvrir et le client qui abandonne son achat: pour éviter ce scénario catastrophe en pleine course aux cadeaux de Noël, certains sites de e-commerce confient l'optimisation de leur trafic internet à des prestataires spécialisés.Sept Français sur dix ont prévu cette année de faire tout ou partie de leurs achats de Noël en ligne. La fédération du e-commerce (Fevad) prévoit même que le cap des 10 milliards d'euros de ventes sur internet soit franchi."Noël impose une triple pression, commerciale, marketing et aussi technique, pour les sites qui jouent une très grosse partie de leur chiffre d'affaires annuel", résume à l'AFP Julien Coulon, cofondateur de Cedexis, sorte d'"aiguilleur du net" qui réoriente les flux de requêtes vers les meilleurs fournisseurs d'accès internet au niveau mondial, en fonction du trafic en temps réel."Les responsables techniques sont tellement sur les dents pendant cette période qu'ils nous interdisent de faire des mises à jour ou de changer quoi que ce soit" de peur que leur site plante, explique le responsable de la société, qui optimise le trafic internet de RueDuCommerce, L'Oréal, Yves Rocher, Nature et Découvertes ou encore L'Occitane.Cedexis indique que ses solutions permettent de gagner de 10 à 25% en temps d'affichage. Il cite en exemple un cas "record" où les temps de chargement ont été "divisés par 17, ce qui a eu pour impact une multiplication de l'audience par six en une semaine".Il y a un mois, l'entreprise a mis sur pied une astreinte 24H/24 avec un numéro d'appel unique pour les clients du monde entier, "qui sert surtout à les rassurer en cette période très tendue pour eux", explique Julien Coulon."La saison de Noël peut générer jusqu'à dix fois son trafic habituel pour un site, et si tout fonctionne bien techniquement, cela signifie donc aussi dix fois plus de commandes", résume de son ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant