Noël : les Français dépenseront plus

le
1
Dernier moment de folie avant les coupes dans le budget des ménages? Pour leurs cadeaux, sorties et repas de fin d'année, les ménages sont prêts à augmenter leur budget, selon une étude de Deloitte. Une exception en Europe.

Pour oublier un moment la morosité ambiante, les Français semblent prêts à casser leur tirelire à Noël. Ils prévoient en tout cas de dépenser plus pour leurs cadeaux, repas et sorties de fin d'année. Leur budget s'élève à 606 euros par foyer, en hausse de 1,9% par rapport à l'an passé, selon une étude réalisée par le cabinet Deloitte auprès de consommateurs de dix-sept pays européens. «C'est une véritable rupture de tendance: c'est la première fois depuis 2007 que les Français prévoient d'augmenter leurs dépenses de fin d'année, explique Stéphane Rimbeuf, associé du cabinet Deloitte . Dans les autres pays européens, la tendance est toujours à la baisse, en moyenne de 0,8%, pour un budget de 587 euros.»

Cette exception française ne s'explique pas par un optimisme démesuré. Au contraire, trois quarts des Français sondés jugent que le pays est déjà en récession, et deux sur trois pensent qu'il le sera en 2012. Les mesures d'économies et d'alourdissement des taxes annoncées n'ont, pour le moment, pas encore affecté le budget des ménages: 63% considèrent que leur pouvoir d'achat est resté stable, voire qu'il a augmenté. «Noël 2011 serait la dernière occasion de se faire plaisir, mais sans folie, avant une année 2012 qui est attendue avec inquiétude», décryptent les experts de Deloitte. Les Français se serreront la ceinture l'an prochain. Ils prévoient déjà de rogner leurs budgets loisirs, habillement, équipement du foyer et même éducation.

En attendant, ils sont prêts à ouvrir plus grand leur portefeuille pour les achats de Noël. Mais ils restent tout de même très sensibles aux prix. Sept sur dix pensent faire leur choix parmi des articles en promotion. Près d'un sur deux est prêt à revoir son budget à la hausse s'il tombe sur une bonne affaire.

Achats dès novembre

Les Français prévoient d'acheter plus de produits de marques nationales que l'an dernier, anticipant sans doute des prix barrés. L'hypermarché restera l'endroit privilégié pour les achats festifs. Afin de profiter des promos organisées par Auchan, Leclerc et Carrefour, les consommateurs commenceront leurs courses plus tôt cette année. «Les achats devraient être davantage concentrés sur novembre, au détriment de la semaine précédant Noël, prévoit Stéphane Rimbeuf. Un tiers des sondés prévoit de combiner la recherche et l'achat de cadeaux sur Internet et en magasin.»

Cette année encore, l'étude montre une disparité entre les cadeaux que les Français souhaitent recevoir et ceux qu'ils feront. L'argent et les livres sont les plus réclamés dans leurs lettres au père Noël; mais dans les paquets cadeaux, ils trouveront surtout des chocolats et des parfums... Les produits technologiques ne seront pas les vedettes de cette année. L'intention d'offrir des tablettes a bien quadruplé et triplé pour les smartphones, mais «ces produits restent encore deux fois plus souhaités qu'offerts, probablement du fait de leur prix», note Deloitte.

LIRE AUSSI:

» 2010 : les Français réduisent leurs dépenses de Noël

» Le budget de Noël de plus en plus sage

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • JM_A le mardi 8 nov 2011 à 10:45

    Un chômage qui montent en flèche, l'avenir qui s'assombrit, des coups de rabot sur tout, la TVA qui va augmenter et contre toute attente les français vont claquer plus de sous ?Cette année pas de noël, une orange et pi c tout !