Noël copte : l'Égypte tente de se ressouder

le
0
Après l'attentat d'Alexandrie, de nombreux musulmans manifestent leur solidarité à leurs compatriotes orthodoxes.

«Je n'ai pas peur.» Dans les rues défoncées d'Omraneya, près des pyramides de Guizeh, des barrières bloquent l'accès aux églises. Le déploiement sécuritaire est imposant, mais Theresa, une institutrice de ce quartier où cohabitent chrétiens et musulmans, l'assure: contrairement à ses habitudes, elle assistera ce soir avec sa famille à la messe de minuit du Noël orthodoxe. «Nous traversons des heures sombres, mais nous ne devons pas nous recroqueviller», explique-t-elle. Il y a quarante jours, deux coptes ont été tués ici par la police alors qu'ils manifestaient contre l'arrêt de la construction d'une église.

Aujourd'hui, malgré le choc de l'attentat d'Alexandrie, aucun signe de tension religieuse ne transparaît dans les rues animées et bordées de petits commerces. «Notre problème, ce ne sont pas les musulmans mais le gouvernement», affirme Theresa.

De nombreux musulmans, personnalités de renom ou anonymes, ont appelé leurs coreligionnaires à participer le

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant